Le libraire WH Smith, pire magasin du Royaume-Uni

Clément Solym - 20.05.2013

Edition - Librairies - Apple - WH Smith - librairies


Un petit vote organisé entre Britanniques autour des revendeurs vient de faire ressortirque la chaîne WH Smith était le pire magasin de toute la Grande-Bretagne. Le pire de tous. L'enquête réalisée montre en revanche qu'Apple a reçu la meilleure des notes possibles, alors qu'étaient passés au crible 100 magasins britanniques. 

 

 

Apple Store London

Apple Store de Londres

mariosp, (CC BY-SA 2.0)

 

 

Petit retour sur une histoire qui fait vibrer nos voisins d'outre-Manche : une centaine de marques, chaînes, indépendantes, etc. était passée au crible, pour déterminer qui étaient les boutiques favorites. Alors premier : Apple. Avec un top score pas possible. Les seconds, sont ex aequo, à savoir Lush et Disney Store - alors que Lush était premier l'an passé. 

 

Mais que diable a-t-il pu arriver pour que la chaîne de librairies finisse tout en bas de cette étude ? Selon les clients interrogés, les boutiques sont vues comme « désordonnées et chères ». Chose qui, en période douloureuse de crise, montre que les attentions sont assez focalisées. 

 

Alors que Kate Swann, l'actuelle patronne, va quitter son poste en juillet prochain après une décennie d'exercice, et une période de réduction de coûts drastiques, ayant entraîné un retour des bénéfices dernièrement, la pilule est difficile à avaler. Reste qu'avec 85 % de taux de satisfaction pour Apple et 51 % pour WH Smith, la marge de progression est donc exceptionnelle. 

 

Il suffirait de vendre des produits hors de prix, enfermés dans un système logiciel propriétaire. Sauf que pour les clients, les Apple Store, ce sont des espaces au « look unique, avec un excellent service ». Décor minimaliste oblige et sourire ultra-bright en permanence doivent aider. (via DailyMail)

 

Mais WH Smith ne s'en est pas laissé conter : cette position de dernier du classement ne serait « pas représentative des 12 millions de clients qui entrent dans nos magasins chaque semaine », a torpillé un porte-parole. En outre, le libraire s'assure, par le biais de service d'audits indépendants, que leurs clients sont satisfaits, et les résultats de l'étude présentée sont en contradiction avec ceux obtenus annuellement. 

 

Plus de 11.000 consommateurs ont été sollicités pour les besoins de l'enquête. Sur les six derniers mois jusqu'à fin février, WH SMith a augmenté ses bénéfices de 5 % à 69 millions £. Plusieurs nouvelles ouvertures de boutiques sont également prévues sur le territoire.