Le libraire WH Smith riposte sur l'exclusivité des guides de voyage

Clément Solym - 17.06.2009

Edition - Société - Smith - accord - exclusivité


Les auteurs publiant des guides de voyage et leurs éditeurs se regroupent actuellement pour protester contre la décision de WH Smith qui a lié un accord d'exclusivité avec Penguin. Dans les aéroports et gares anglaises où le libraire est présent, on ne trouvera en effet plus que les livres de Penguin.

Si Lonely Planet fut le premier à réagir, en s'attaquent sur les réseaux sociaux à ces manigances, nombre de consommateurs ont depuis rejoint les rangs des protestataires, alors que WH Smith maintient sa position.

Cependant, la campagne de protestation gagne du terrain avec l'appui de politiques et notamment la demande formulée par l'Office of Fair Trading, qui a demandé à analyser plus en détail la situation. Pourtant, WHS fait la fine bouche et prétexte que ses clients sont plus satisfaits de ne pas avoir à creuser durant des heures pour trouver un ouvrage.

Pourtant, ce matin, une voix s'est fait entendre et Catriona McDermott, directrice d'un des magasins a affirmé que les accusations de monopole étaient largement exagérées. Non seulement ses boutiques ne détiennent que 5,6 % du marché du guide de voyage, mais surtout, le nombre de boutiques touchées est bien inférieur aux annonces vues dans la presse.

Sur les 825 librairies, seules 265 sont concernées et non 420 comme The Bookseller l'annonçait. En outre, le site internet et les autres sites de vente physique continueront à distribuer la totalité du catalogue disponible dans ce domaine. Selon elle, les tests réalisés in situ montrent que les acheteurs, qui sont passés d'un choix de 20 livres sur Paris à 8 apprécient bien plus la nouvelle situation.