“Le lien vital qui existe entre lecture, éducation, liberté et démocratie"

Nicolas Gary - 13.02.2014

Edition - Société - François Copé - lecture - littérature jeunesse


En septembre 2011, l'école des loisirs publiait un ouvrage collectif, gratuitement diffusé, témoignage d'une cinquantaine d'auteurs qui donnaient alors de la voix : l'actualité de l'époque tournait autour de polémiques vives sur l'éducation. Des témoignages forts, de la part de ceux qui étaient au coeur de l'écriture pour les enfants. Le livre est préfacé de Jean Delas et Jean-Louis Fabre, directeurs de l'école des loisirs, à l'époque.

 

 

Dessin de Chen Jiang Hong © l'école des loisirs

 

 

Lire est le propre de l'homme. De l'enfant lecteur au libre électeur, est plus qu'un manifeste, c'est un recueil de petits récits, illustrant parfaitement pourquoi la censure des livres en bibliothèques est une ineptie, pourquoi les attaques récentes de Jean-François Copé sont vaines - et attestent surtout, non pas simplement d'un avis, mais d'une incompréhension de tout un monde qui évolue.

Connaissez-vous deux verbes plus proches que lire et élire ? Connaissez-vous deux mots plus proches que lecteur et électeur ? C'est souvent en ces temps d'effervescence politique que l'on comprend le mieux le lien vital qui existe entre lecture, éducation, liberté et donc… démocratie.

L'enjeu rappelé dans ce recueil est bien là : c'est l'éducation du sens critique qui donne aux lecteurs la liberté de choisir et leur assure d'être demain des femmes et des hommes libres.

 

On le comprend, et Marie-Aude Murail le soulignait déjà fort bien : « Ce n'est pas la lecture qui est en danger, ce sont les illettrés. » À l'époque, on comptait 3 millions de personnes illettrées. On y retrouvera un très beau texte, parmi d'autres très beaux textes, de Claude Ponti, qui s'est récemment dressé contre les propos du président de l'UMP : « Nous sommes des êtres de culture ET de choix. Parce que nous savons lire et que nous lisons. Rien ne garantit que nous fassions les bons choix, mais comme nous lisons, nous choisissons, nous décidons. Et ni vous ni moi ne sommes des phacochères. »

 

À lire, découvrir, et partager, sans restrictions. Il est également possible de commander le livre en version papier, à cette adresse.