Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Le livre audio au Canada, terrain de chasse pour Amazon et Kobo

Clément Solym - 14.09.2017

Edition - International - Canada édition livre - écouter livres audio - lecture Audible Amazon


Décidée à conquérir le monde, Audible suit rapidement Kobo, en amorçant un service de livres audio dédié au Canada. L’entreprise, filiale d’Amazon, offre des programmes originaux, des conférences et des comédies, ainsi qu’une centaine de titres d’auteurs canadiens en anglais et français. En avant la musique...

 

Canada
Alex Indigo, CC BY 2.0

 

Cet automne, après les résultats communiqués par l’association des éditeurs américains, les livres audio accaparent l’attention. Le service dédié pour le Canada disposera d’un catalogue de 300.000 titres canadiens et internationaux, assure la société dans un communiqué.

 

« Audible a affecté 12 millions de dollars canadiens, pour les trois prochaines années, qui seront investis dans les écrivains et les voix canadiennes », assure Don Katz, fondateur et actuel CEO d’Audible. 

 

Dès le lancement, on retrouve le livre de Magaret Atwood, The Handmaid’s Tale, lu par Claire Danes, ainsi que Le Mur mitoyen de Catherine Leroux. Pas mal.
 

Habitudes de lecture au Canada : et si le smartphone devenait la norme ?


La croissance de l’industrie du livre, dans le secteur des audiobooks, a été particulièrement faste ces dernières années. Avec 2,1 milliards de dollars réalisés en 2016, selon l’Audio Publishers Association, ce segment est en hausse de 18,2 % par rapport à 2015. Et depuis 2013, la croissance à deux chiffres est devenue un standard. 

Aux États-Unis, les revenus liés au téléchargement de ce format ont augmenté de 29,6 % sur les quatre premiers mois de l’année, en regard de 2016. Et même de 34,4 % sur le mois d’avril...

 

L’engouement d’Amazon n’est pas le fruit du hasard : son plus grand concurrent sur le secteur de la lecture numérique, Kobo, a fait part d’un programme dédié au livre audio début septembre. Un format d’abonnement pour 9,99 $ mensuel, accessible via les applications iOS et Android, que l’entreprise compte bien pérenniser.

 

Michael Tamblyn, PDG de Rakuten Kobo, a souligné que la lecture à travers le mode audio répond à de nouvelles pratiques, notamment pour tuer le temps. Selon leurs propres enquêtes, 46 % des clients de l’entreprise pratiquent le livre audio, justifiant plus encore la nécessité d’un modèle d’abonnement. 

 

BookNet Canada, l’organisme d’étude, avait déjà exposé des résultats sur l’ensemble du territoire, montrant que 20 % des ouvrages en format numérique sont lus sur smartphone. Soit une croissance de 6 % en regard de l’année passée. En revanche, le recours aux liseuses est en plein recul : dès lors, les applications pour téléphone mobile deviennent particulièrement simples d’usage, et commodes. 
 

iTunes centré sur les audiobooks ; l'achat d'ebooks en souriant à l'iPhone X


Au Canada, les éditions ECW furent les premières, l’an passé, à créer une structure pleinement consacrée à la production de livres audio. Et Penguin Random House Canada s’est également investi dans ce segment, avec des reculements très stratégiques. « Le début d’une de notre production de livres audio est avant tout une réaction à la possibilité de les vendre », assure Marion Garner, éditrice adjointe de PRH Canada.

 

Le potentiel sur le territoire est en tout cas suffisant pour intéresser les deux poids lourds du marché....