Le livre audio est “une ouverture vers le rêve et la beauté des voix”

Nicolas Gary - 12.06.2018

Edition - Société - livre audio lecture - journée audiolivre professionnels - audiolivre lecture édition


Le printemps du livre audio est une journée de rencontres interprofessionnelle, consacrée à ce format qui, depuis quelques années, prend de l’ampleur. Encore ignoré du grand public, il bénéficie d’un intérêt tout particulier depuis que les grosses usines américaines s’y consacrent. 


Marie Sellier
Marie Sellier - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Relai de croissance pour l’édition, véritable engouement public : cette journée brosse un tableau de l’activité, ouverte par Marie Sellier, présidente de la Société des Gens de Lettres. Car dans cette maison « qui est celle de la défense des auteurs, et de tous les livres, il est normal qu’à un moment on parle du livre audio, ou du livre lu », indique-t-elle.

 

Trois ans après un premier rendez-vous manqué, la SGDL accueille donc cette journée d’échanges, parce que « le livre audio est une ouverture vers autre chose, vers le rêve et la beauté des voix », poursuit-elle. « Longtemps, j’ai moi-même considéré le livre audio comme une prothèse à la lecture. Mais il me semble que nos grands aînés auraient été très intéressés par ces nouveaux développements du livre. »

 

Pour Cécile Palusinski, présidente de l’association La plume de paon, qui porte depuis une dizaine d’années ce format, la relation au livre lu est celle d’une longue patience. Basée à Strasbourg, l’association a longtemps disposé d’un référent qu’est l’Allemagne, dont l’engouement pour ce format est connu de longue date. 


Cécile Palusinski
Cécile Palusinski - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

« Pourquoi cela fonctionne-t-il en Allemagne et pas en France? Cela peut tenir au fait que les lectures par les auteurs sont très développées outre-Rhin, en librairie. Mais cela tient également à une vision culturelle : selon une étude que nous avions commandée, la perception change radicalement d’un pays à l’autre », explique-t-elle.

 

En France, nous aurions tendance à associer le livre audio à une déficience visuelle, alors que nos voisins allemands ont plutôt une approche liée à la voix, aux souvenirs d’enfance, et à l’écoute comme véhicule des émotions. 

 

Se référant à l’étude d’IPSOS, réalisée pour le SNE en 2017, la présidente de La plume de paon souligne qu’une évolution se constate en France. 

 

Livre audio en France :
les enfants plus adeptes que les adultes

 

« De plus en plus, le livre audio est associé à un objet littéraire à part entière », relève Cécile Palusinski, « mais la question de l’accessibilité reste essentielle. » L’arrivée de nouveaux opérateurs dans la commercialisation et la diffusion — citons Google en février dernier, ou plus récemment l’association Orange, Kobo et Fnac —, mais également du côté des éditeurs avec Lizzie chez Editis, une véritable effervescence est en cours.


#printempsdulivreaudio18


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.