Le livre de David Cameron, un coup de trop pour les britanniques

Clara Vincent - 26.09.2019

Edition - Librairies - Brexit David Cameron - Brexit Boris Johnson - mémoires Premier ministre


En bon homme politique qui se respecte — ou qui aurait quelque chose à se reprocher ? – l’ancien Premier ministre britannique David Cameron fait paraître un livre sur ses 6 années passées à la tête du gouvernement du Royaume-Uni. Or, l’ouvrage, intitulé For the Record, est loin de provoquer l'enthousiasme des foules. Tout au mieux attiserait-il la colère. 
 
Byzantine_K. - CC BY 2.0


Ce livre de 527 pages vendu à 25 £ – David Cameron revient sur les épisodes marquant de son mandat – est loin d’être une aubaine aux yeux des libraires d’outre-Manche. Les livres de personnalités politiques ne provoquant pas toujours un engouement considérable auprès de la majorité des lecteurs : l’annonce de la parution du livre de David Cameron est comme restée en travers de la gorge chez certains. 

Comme le rapporte The Guardian, plusieurs librairies indépendantes ont fait le choix de boycotter la parution de For the Record et de ne pas le mettre à disposition sur leurs étals. Selon l’une d’entre eux, Jane Howe, de Broadway Bookshop à Hackney (banlieue de Londres), le livre de David Cameron n'éveillerait la curiosité, tout au plus, que d'un ou deux lecteurs. Ah, cynisme britannique... 
 

Une publication qui promet de faire un flop


L'Angleterre vit actuellement au rythme du Brexit, et des conséquences de ce referendum que David Cameron initia. Or, le livre promet quant à lui bien moins de remous que ceux où le pays est plongé depuis maintenant deux ans. C’est que l’ex-Premier ministre est encore tenu comme le principal responsable de l’imbroglio politique. 

Une semaine avant sa parution déjà, le livre faisait plus pitié qu'envie. En effet, l’ouvrage figurait sur la liste des estimations de ventes d’Amazon à... la 335e place. 

Son éditeur, Harper Collins, en sera en revanche pour ses frais : une avance de 800.000 £ avait été versée à Cameron, soit un peu plus de 900.000 €. Plus encore que l'avance perçue – et finalement remboursée – par l'actuel Premier ministre Boris Johnson pour une biographie de Shakespeare, qui au moins, elle, ne sortira sûrement jamais.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.