Le livre de Fatima Bhutto vivement critiqué au Pakistan

Clément Solym - 01.05.2010

Edition - Société - fatima - bhutto - livre


Le livre de Fatima Bhutto, Songs of blood and sword déchaîne les plus vives critiques au Pakistan alors qu'il a reçu un accueil relativement positif au Royaume-Uni.

Dans ce livre, Fatima Bhutto revient sur l'assassinat de deux membres de sa famille (dont son père) et indique que sa tante Benazir Bhutto y serait liée. Au Royaume-Uni, elle donne des conférences devant des salles combles, en Inde son livre est en tête des ventes d'ouvrage de non-fiction mais au Pakistan de nombreuses critiques s'élèvent.

La famille de Fatima a réagi vivement, assurant que l'auteure n'avait pas tous les éléments de ses affaires, qu'elle avait récupéré des informations de deuxième ou troisième main, et que le livre était bourré d'erreurs. Ali Mahir, un éditorialiste de Dawn (le plus important journal pakistanais en langue anglaise) a affirmé : « Ce qu'elle écrit à propos de son père est très touchant. Mais ça ne devrait pas être vu comme historique ou même comme une analyse politique sérieuse des événements récents ».

Un des policiers nommés dans le livre de Fatima s'est lui aussi exprimé assurant que l'ouvrage contenait de nombreuses contradictions. Contactée par le Guardian Fatima Bhutto n'a pas tenu à commenter ces critiques. Pour toute réponse, elle a simplement écrit un tweet : « La bonne nouvelle c'est qu'ils me haïssent toujours au Pakistan » et fait une déclaration sur la BBC : « La route vers la justice est longue et difficile ».