Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le livre de l'acteur Russell Brand interdit de cité à Guantanamo

Antoine Oury - 16.12.2013

Edition - International - Guantanamo - censure - Russell Brand


Le Britannique Shaker Aamer, détenu à Guantanamo depuis 11 années, sans motif apparent et sans possibilité de bénéficier d'un jugement, prend ces derniers mois plaisir à informer le public des livres censurés au sein de l'établissement pénitencier. Alors que 1984 a pu passer à travers les barreaux, Soljenitsyne s'est fait refouler à l'entrée. C'est désormais l'acteur Russell Brand, et son livre Booky Wook 2 de subir l'intransigeance de l'administration.

 


Russell Brand, un peu trop révolutionnaire ?

 

 

L'avocat du détenu, Clive Stafford, se fait régulièrement coursier pour son client, selon les demandes que celui-ci lui fait parvenir. Et tente de faire entrer à Guantanamo des ouvrages contemporains ou moins récents, pour éprouver les méthodes de censure de l'administration américaine. 

 

Dans l'ouvrage, l'acteur raconte son parcours, « des maisons pour junkies shootés au crack au statut de star hollywoodienne », et poursuit son style plein de verve que les plus accros avaient pu découvrir dans The Booky Wook, première. L'acteur est apparu dans nombre de comédies, comme American Trip (2010) ou Moi, Moche et Méchant 1 et 2, où il prête sa voix.

 

« Au cours de sa dernière visite en octobre, Clive m'a fait parvenir une liste des livres qu'il avait déposée pour moi, ce qui me permet de voir quels livres ont été écartés par le Ministère de l'Information de Guantanamo, comme j'aime l'appeler », explique le détenu.

 

Ce dernier s'amuse de la censure du livre, qui ne semble être justifiée que par l'usage de mots grossiers par l'auteur : « Je pense qu'il faut en rire : l'armée américaine est soucieuse de ma nature sensible, et veut me tenir à distance des jurons. Ce sont les mêmes personnes qui affirment que tous les détenus de Guantanamo sont des gens fanatiques du terrorisme. »

 

Un Tumblr consacré aux photographies des ouvrages disponibles à Guantanamo est également disponible, mis en ligne par le journaliste du New York Times Charlie Savage.

 

(via Melville House Books)