Le livre de Michael Schmidt-Salomon n'est pas antisémite

Clément Solym - 07.03.2008

Edition - Justice - Chemin - Dieu - polémique


Parfois l'histoire du livre et l'histoire dans le livre se rejoignent et suivent un parcours semblable. C'est ce qui est arrivé à l'ouvrage de Michael Schmidt-Salomon nommé « Où est le chemin de Dieu, s'il vous plaît ? ».

Une histoire de tolérance

Dans ce livre pour enfants, un petit cochon qui est en recherche de spiritualité se retrouve confronté à l'intolérance de trois représentants d'institutions religieuses, à savoir un évêque, un rabbin et un imam.

La ministre allemande de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse, Ursula Von der Leyen (chrétienne-démocrate, fort populaire) a demandé que ce livre soit tout simplement mis à l'index car estime-t-elle « Le livre est susceptible de désorienter les enfants et les jeunes sur le plan social et éthique ».

La maison d'édition Alibri qui a édité le livre ajoute qu'il a été estimé comme faisant « défaut d'éthique » et étant « antisémite ». l'éditeur savait « que le livre n'allait pas plaire aux cercles religieux » mais se déclare étonné de cette réaction du ministère « je ne m'attendais certainement pas à l'attaque du ministère ». Quant à l'auteur il trouve cette accusation d'antisémitisme plutôt cocasse étant lui-même d'origine juive.

La Commission s'en mêle ou s'emmêle ?

La commission fédérale des médias dangereux pour la jeunesse a étudié ce dossier. Si elle décidait d'accepter la mise à l'index l'ouvrage ne pourrait plus être vendu au moins de 18 ans et ne pourrait plus faire l'objet de publicités. Finalement, hier, la commission n'a pas jugé le livre dangereux et a débouté le ministère de sa demande.

Le petit cochon pourra donc continuer sa route et son auteur se félicite d'avoir « brisé un tabou. » et il ajoute que « C'est une victoire sur les esprits religieux étroits ». Enfin cette petite mésaventure n'aura pas eu que des mauvais côtés. Puisque d'octobre, mois de la sortie du livre à janvier mois du début de l'affaire il n'avait été vendu que 3 500 exemplaires de l'histoire du cochon, et que depuis janvier à début mars (fin de l'affaire) il a été vendu quelques 9 000 exemplaires supplémentaires. Ah oui ça rapporte toujours autant la polémique.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.