Le livre de Mitterrand, en soutien au gouvernement et au président

Clément Solym - 09.02.2012

Edition - Société - Frédéric Mitterrand - livre - promotion


Qui est Frédéric Mitterrand quand il passe chez France Culture : ses propos rentrent-ils dans le cadre de la campagne présidentielle du candidat qui n'est pas encore déclaré ? Est-il simplement ministre de la Culture ? Ou bien, le fringant auteur de Le désir et la chance, venu pour assurer sa promotion ?

 

« En écrivant le désir et la Chance je fais clairement acte de soutien au gouvernement et au président qui m'a nommé. Par ailleurs, je le fais sur un ton personnel, un peu différent de celui que pratiquent les politiques. Donc il y a une part, un peu, entre guillemets d'écrivain, je ne veux pas non plus revendiquer statut. » 

 

Un entre-deux. Voilà où se retrouve le ministre. « La culture mérite véritablement un débat dans le contexte de la campagne électorale, qui est assez hystérisée. Et si l'on veut créer un débat, il faut essayer de d'expliquer calmement de choses que l'on a faites. »

 

 

 

Un ministre qui ne se risque pas à la comparaison entre les grands ancêtres qui ont occupé la rue de Valois, sauf pour leur rendre hommage, dans son livre, mais qui conteste le reproche de l'immobilisme. 

 

Au menu de cette émission, du numérique, des approches culturelles, et d'autres chantiers, et notamment Hadopi, qui est parvenu à accomplir sa mission pédagogique. En effet, ajoute le ministre, aujourd'hui, les internautes savent qu'ils sont dans le délit lorsqu'ils piratent. 

 

Parce qu'avant, ils ne le savaient pas. De même que Mitterrand ne connaissait pas le sens de l'acronyme Hadopi en prenant son poste...