Boudée aux USA, Kim Kardashian rince (l'oeil) de toute l'Australie

Nicolas Gary - 05.08.2015

Edition - International - Kim Kardashian - livre selfies - Australie librairies


L’inventeur du selfie, qui pensait sérieusement sauver le monde avec cette découverte, doit nettoyer la corde qui le pendra. Et l’édition mondiale est en deuil, pensant qu’après Nabila, les livres de bimbos pétillantes, c’était définitivement fini. Non. Il restait Kim Kardashian. Qui a pondu un livre trois quart de chiant...

 

photo via Twitter

 

Sur 352 pages, Kim, âgée de 34 ans, a réuni des dizaines de photos sorties de son téléphone portable, et compilée dans Kim Kardiashian West : Selfish. Pas peu fière d’elle-même, donc, l’ex-star de la télé-réalité américaine s’est fait renvoyer à ses études : aux États-Unis, le livre est un flop, flop, flop. 

 

Mais en Australie, c’est tout l’inverse : les lecteurs se sont rués sur l’ouvrage. Alors qu’en trois mois, le titre s’est vendu à 32.000 exemplaires sur le territoire américain (données Nielsen BookScan) 7200 exemplaires sont partis chez les Australiens. Ce qui représente trois fois plus d’achats, en regard de la population. 

 

« Nous avons écoulé notre tirage initial en Australie presque immédiatement, le tout tiré par son profil, la publicité tout à la fois ici et à l’étranger, et son incroyable présence sur les réseaux sociaux », explique une porte-parole de Hardie Grant, la maison d’édition. (via SMH)

 

Qui va s’empresser de réimprimer, et recommander des titres, pour s’assurer que la demande soit satisfaite. Rappelons que le livre devait, à l’origine, être un cadeau pour son mari, Kanye West, contenant des photos intimes et personnelles, révélatrices de sa personnalité profonde.

 

Et pour les curieux, voici à peu de choses près, ce que l’on peut retrouver dans le livre. Et oui, on a abattu des arbres pour cela.