Le livre devient trop cher au Vietnam

Clément Solym - 11.07.2008

Edition - Société - augmentation - prix - livres


La Semaine de la présentation des livres pour l'été qui se tenait à Hô Chi Minh-Ville, aura été le lieu d'une bien triste déconvenue pour les éditeurs. Les livres sont jugés trop chers, et les lecteurs potentiels préfèrent encore s'acheter du pain. Quach Thu Nguyêt, la directrice des Éditions Tre déclare : « Entre le pain, la rose et le livre, on donne maintenant la priorité au pain ».

Celle-ci explique que l'augmentation des livres est dûe à l'augmentation de 20 à 25%du prix du papier. Un problème que le Vietnam partage avec la Chine. Il faut ajouter à ça l'augmentation de 47% du taux d'escompte pour la diffusion.

Face à ce problème, les éditeurs trouvent des solutions différentes certains comme la maison d'édition Tre mise tout sur la communication et les promotions, d'autres comme la maison Quang Minh optent pour des papiers de moins bonne qualité. Nguyên Huu Cu, le patron de cette dernière déclare : « Pour réduire des dépenses dans la production de livres, nous avons décidé d'utiliser du papier produit manuellement au lieu du papier de qualité de Tân Mai ».