Le livre en Inde, un des plus grands marchés de langue anglaise

Julie Torterolo - 22.10.2015

Edition - International - marché livre - Nielson statistiques - Inde anglais


À l’occasion de la Foire du livre de Francfort, le 14 octobre dernier, l’institut d’étude et d’information des médias Nielsen a présenté une étude inédite sur le marché du livre indien. Commandée par l’Association des Editeurs en Inde (API) et la Fédération des Editeurs Indiens (FIP), l’enquête annonce d’emblée un marché du livre imprimé qui pèserait 3,9 milliards $. 

 

Lines of faith

(Kamakshi Sachidanandam, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Selon The Bookseller, ce volume positionnerait le pays parmi les plus grands marchés du livre de langue anglaise dans le monde. En effet, l’étude annonce que 55 % des ventes de livres dans le pays s'opèrent dans la langue de Shakepeare quand les livres en hindi représentent quant à eux 35 %. Les deux tiers seraient par ailleurs des livres scolaires. Le secteur pédagogique connaît une croissance particulièrement importante, et des succès retentissants en format numérique. 

 

Un résultat qui n’étonne guère lorsque l'on sait que l’institut annonce un marché du livre éducatif en Inde qui est passé de 63 milliards de roupies (956 millions de $) en 2007/2008 à 186 milliards de roupies pour 2013/2014. Les ventes de livres d’enseignement supérieur ont elles aussi augmenté durant cette période de 16 milliards de roupies (242 millions $) à 56 milliards (849 millions $).

 

Globalement, le marché du livre enregistrerait un taux de croissance de 20,4 % entre 2011 et 2012 ainsi qu’entre 2014 et 2015, annonce le rapport. De pair avec une augmentation du taux d’alphabatisation qui devrait atteindre 90 % en 2020. Un objectif pour lequel le gouvernement indien met tout en œuvre : des moyens pour l’éducation, les initiatives numériques, et l’externalisation des services d’édition en Inde ont été mis en place. Autant d'opérations qui sont identifiées comme les points forts de l’industrie indienne, note Nielsen.

 

Assez logiquement, les importations de livres ont donc augmenté à un taux de croissance annuelle composé (TCAC) de 19 % par an depuis 2010, tandis que les exportations ont décollé elles aussi, à 10 %. 

 

Les livres représentent 15% du e-commerce en Inde

 

L’Inde compterait alors plus de 9000 éditeurs, contrairement aux 19 000 annoncés par les organismes de l’industrie souligne The Bookseller. « Ce chiffre reflète les éditeurs actifs, basés sur le nombre de numéros ISBN émis par l’Agence ISBN dans les 3-4 dernières années », a expliqué Vikrant Mathur, Directeur, Nielsen Book Inde. « Cependant un grand nombre d’éditeurs, en particulier dans les langues indiennes, n’utilisent pas un numéro ISBN, ce nombre est donc peut-être plus représentatif des éditeurs de langue anglaise en Inde », a précisé Shesh Seshadri, Directeur, Lonely Planet Inde, qui a étroitement participé dans l’élaboration du rapport. 

 

Du côté des détaillants, on en compterait 21 000 dans le pays avec une majorité de librairies spécialisées dans l’édition scolaire. Nielson a ensuite identifié environ 1 800 points de vente commerciaux. Tout en soulignant que les livres sont aussi vendus dans des foires et à travers les clubs de livres, ainsi qu’en ligne.

 

En tout, les ouvrages représentent moins de 1 % du marché total de la vente au détail en Inde. Néanmoins, ils représenteraient plus de 15 % du e-commerce dans le pays. Seul petit bémol soulevé par le rapport : le livre numérique peinerait à décoller en Inde. 

 

En plus de se présenter comme « un outil précieux pour les professionnels de l’édition dans le monde », le rapport se définit comme l’un des plus complet sur le marché indien. « Nous sommes extrêmement heureux d’avoir lancé le rapport ; il est vraiment inédit à plusieurs égards pour ce florissant marché du livre d’impression de l’Inde », a déclaré Prashant Singh, directeur général de Nielsen Inde.