Le logiciel Quria d'Axiell propose une gestion cloud des bibliothèques

Antoine Oury - 16.06.2016

Edition - Bibliothèques - Axiell Quria - Axiell Sven Totté - Axiell bibliothèques


Dans le monde des SIGB et autres logiciels de gestion en bibliothèque, la concurrence est rude. Plus rude encore, avec l’arrivée en France de la société Axiell, déjà présente au service des musées et centres d’archives. Elle a présenté lors du Congrès de l’Association des Bibliothécaires de France son logiciel Quria, conçu pour améliorer la gestion quotidienne de la bibliothèque.

 

 

Sven Totté, directeur général d’Axiell Public Libraries, en est convaincu : l’avenir des bibliothécaires se jouera encore auprès du public. « Nous avons observé le travail au quotidien des personnes au sein des bibliothèques, du directeur au volontaire, et nous nous sommes efforcés d’apporter une automatisation des tâches à faible valeur ajoutée, la gestion ou l’administration. Tout cela afin de donner plus de temps à la médiation. »

 

D’origine suédoise, créé dans les années 1980, le groupe Axiell dispose de filiales dans une vingtaine de pays, et compte des clients dans une soixantaine. Elle fournit majoritairement des bibliothèques en Scandinavie et en Angleterre et « fait connaissance avec le marché français » des établissements de prêt. 

 

Solution basée sur le cloud, consultable via le Web et accessible à travers un abonnement annuel, Quria entend « centraliser l’information, qu’elle concerne les médias en prêt, les usagers ou les activités menées au sein de la bibliothèque » explique Sven Totté. Plus qu’une gestion de catalogues, Quria souhaite fournir une solution pour gérer la bibliothèque, qui comprend même le contact avec les usagers, par mail, Skype ou chat en direct.

 

Avec Quira, Axiell souhaite proposer une alternative à un certain nombre de logiciels qui s’accumulent sur les postes des bibliothécaires : avec le système Cloud, les données sont enregistrées en permanence, avec un certain nombre de copies dans d’autres centres de data. Toutefois, en cas de problème technique, particulièrement handicapant pour des solutions centralisées, Sven Totté garantit « un système de maintenance accessible à travers de nombreux canaux : téléphone, mail, mais également dans le système, pour les problèmes bénins ».

 

De même, la sécurité des données est « optimale, et conforme aux normes européennes et françaises », souligne Sven Totté. « Nous avons l’habitude de gérer des données, car les règles sont encore plus strictes en Scandinavie. » Évidemment, les données ne sont pas revendues et seront, seulement avec l’accord de la bibliothèque, éventuellement croisées avec celles des centres d’archives et musées clients d’Axiell, afin de proposer des contenus susceptibles d’intéresser les bibliothèques locales et leurs usagers.

 

Selon Sven Totté, le logiciel est facilement utilisable, par les professionnels comme par les volontaires : « L’interface s’adapte selon l’utilisateur en détectant s’il a besoin des fonctions avancées ou, au contraire, de bulles d’aide pour le guider dans l’utilisation. »