Le Logos Hope, la foire du livre flottante qui fait le tour du monde

Antoine Oury - 26.08.2016

Edition - International - Logos Hope bateau - Logos Hope foire du livre - Seelan Govender Logos Hope


Avec le Logos Hope, ce n'est pas le livre qui prend la mer, c'est la mer qui apporte le livre : ce ferry, converti en foire du livre flottante, parcourt les mers et océans de la planète pour donner une présence au livre là où il reste difficile d'accès. Après 4 années de voyage dans les eaux asiatiques, le Logos Hope s'est engagé pour une mission d'une dizaine d'années en Afrique, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes.

 

Logos Hope

Le Logos Hope, à Kiel (Nord de l'Allemagne), en 2008

(Arne List, CC BY-SA 2.0)

 

 

Logos Hope affiche 132 mètres de long, 9 ponts, et peut accueillir jusqu'à 10.000 personnes. Mais les voyageurs, c'est terminé : depuis son rachat et sa réhabilitation par l'ONG allemande Gute Bücher für Alle en 2004, le bâtiment est devenu la plus grande librairie du monde, avec pour mission l'acheminement des livres là où ils se font trop rares.

 

À son bord, quelque 5000 livres sur une variété de sujets — développement personnel, sport, loisirs, livres jeunesse, sciences, histoire, cuisine, religion — aux prix les plus abordables possible. Depuis 2009, le navire a accosté dans plus de 90 ports autour du monde, pour des escales de quelques jours : du 5 au 9 août, il était à Libreville, entre le 12 et le 28, il s'est arrêté à Douala, capitale économique du Cameroun.

 


 

Les 400 membres de l'équipage guident les visiteurs sur le navire : originaires de 60 pays pour couvrir les besoins linguistiques, les marins sont totalement bénévoles. L'essentiel des échanges se fait en anglais, langue la plus courante pour les livres disponibles, mais l'objectif est évidemment de ne laisser personne de côté.

 

Cette foire du livre flottante impose malgré tout un prix d'entrée à ses éventuels visiteurs : manœuvrer un ferry dans les eaux internationales suppose un certain coût, qui n'est probablement pas couvert par les divers dons reçus par l'ONG. Les ventes de livres couvrent environ un quart des dépenses, expliquent les responsables de Gute Bücher für Alle, dont le directeur Seelan Govender.

 


 

La tradition des bateaux librairies se perpétue depuis plus de 40 ans, orchestrée par l'ONG OM Ships International, qui dispose de plusieurs navires de paix et de littérature : depuis 1970, ils ont visité 151 pays et accueilli environ 44 millions de personnes à bord. Le Doulos, qui a précédé le Logos Hope, a été démantelé en 2009.

 

Outre les rayonnages de livres, semblables à ceux d'une librairie traditionnelle, le Logos Hope propose aux visiteurs des espaces de restauration et une zone interactive. Des articles de papeterie sont proposés à bord, à un prix là aussi plus modique que d'habitude.

 

 

via All Africa, Gabon Review