Le Maître et Marguerite, ou Boulgakov en numérique, une contrefaçon ?

Clément Solym - 11.12.2012

Edition - Justice - mikhaïl boulgakov - Le Maître et Marguerite - version numérique


Les petits-enfants de l'écrivain russe Mikhail Boulgakov sont poursuivis par l'éditeur Overlook Press, qui revendique le droit de publier une version numérique du Maître et Marguerite, le chef d'oeuvre du romancier. Attendu que la maison dispose des droits pour la version imprimée, l'éditeur considère qu'il est en mesure de commercialiser la version numérique. Une fois de plus le contrat est remis en question...

 

 

 

Les livres de Boulgakov furent tous interdits durant l'ère stalinienne, mais cet ouvrage reste le plus puissant de toute son oeuvre. Il raconte l'arrivée du diable à Moscou, secondé par un chat noir géant, et comment la ville devient démente à mesure que le diable se rit des habitants. En parallèle, est racontée l'histoire de Ponce Pilate, qui doit condamner le Christ à mourir crucifié. 

 

Daria Shilovskaya et Sergey Sholovskiy, les enfants de l'unique fille du romancier, Elena Shilovskaya, tombent donc sous le coup d'une plainte déposée à la Cour fédérale. Et Peter Mayer, éditeur chez Overlook Press est bien décidé à remporter la partie. Il a saisi le tribunal de Manhattan pour que celui-ci détermine un montant équitable à reverser aux petits-enfants, qui tentent de faire interdire la publication.

 

Selon les héritiers, l'éditeur ne disposerait cependant pas des droits numériques, qui lui autoriseraient la mise en vente de l'ebook. Or, dans la période actuelle, où le livre numérique suscite un engouement fort outre-Atlantique, il est primordial pour l'éditeur de pouvoir proposer cet ouvrage au format numérique. En plus de la version papier, bien entendu. Pour les héritiers, cette commercialisation relèverait de la violation du droit d'auteur. Une pure contrefaçon, donc. 

 

Il faut faire un peu d'histoire pour remonter le fil de ce livre. En 1995, l'éditeur Ardis Publishers fait traduire le texte et le publie dans la foulée. Une traduction que rachète, en 2001, Overlook Press. À ce titre, il détient donc bien le droit de publier, en version papier, le texte. Et réclame par conséquent le droit de le faire paraître en ebook. 

 

« Bien que les parties ont été longtemps d'accord sur une indemnité raisonnable pour les défendeurs, concernant la parution de la traduction sous sa version imprimée, ils ont été incapables de s'entendre sur une compensation pour la parution au format numérique. Overlook demande maintenant une décision judiciaire pour la rémunération appropriée, sous la forme numérique, conformément à l'article 17 U.S.C. § 104A(d)(3)(B) », rapporte Court House News.

 

Trois autres traductions du texte Maître et Marguerite ont été publiées en 1994, 2001 et 2011. Actuellement, l'un de ses livres, Journal d'un médecin de campagne, est en cours d'adaptation avec Daniel Radcliffe dans le rôle principal. Boulgakov, furieux de ce que Staline était parvenu à faire censurer ses ouvrages avait déclaré : « Je déteste les éditeurs. Tous les éditeurs. Je les détesterai jusqu'au jour de ma mort. »