Le Maker Store : des bibliothèques créatives

Clément Solym - 04.07.2012

Edition - Bibliothèques - Etats-Unis - bibliothèques - concept


Ça y est, la Westport Connecticut Public Library (WPL) vient de lancer officiellement son New Maker Store, autrement dit son Nouvel espace de Création ! Elle est l'une des premières bibliothèques à expérimenter le mouvement.


On connaissait déjà le concept des pop up store, nouveau dispositif événementiel innovant, très en vogue aux États-Unis et qui se popularise en Europe. Après le principe du magasin éphémère mouvant selon les besoins d'une marque ou d'un artiste, c'est une structure avant-gardiste qui accueille présentations et ateliers participatifs sur des sujets allant de la robotique, aux droits de propriété intellectuelle pour les inventeurs, aux arts et à l'artisanat.


Comment ça se présente ? Sous la forme d'une structure métallique ouverte calquée sur le modèle des hangars d'avions. 


Ce lieu permet aux inventeurs et aux créateurs de montrer leurs dernières créations. Le premier mouvement eut lieu en 2006 avec le Maker Fair Bay Area. Des dizaines de nouveaux événements sont prévus partout dans le monde cette année, et le spectacle Bay Area à San Mateo, a réussi à attirer plus de 100.000 participants en mai.


« C'est une tendance nationale qui va tout bousculer sur son passage, et que vous allez pouvoir contempler ici dans l'un des lieux les plus en vogue », a déclaré le directeur de WPL, Maxine Bleiweis au Digital Shift.


Le concept est né du constat qu'une bibliothèque devait offrir des expériences nouvelles et d'une volonté de faire passer les gens de la production imaginaire à la production réelle. C'est aussi l'envie de mettre fin à une longue période d'habitude où l'innovation et l'invention étaient réservées à des spécialistes. 


Ainsi, aux États-Unis, les bibliothèques publiques se targuent d'avoir toujours su s'adapter aux besoins des personnes qu'elles desservent. La bibliothèque publique Westport devient un nouveau modèle d'interaction. Noyau d'une communauté, elle est le lieu aussi bien d'apprentissage que d'expérimentation. Le Maker Space symbolise l'endroit où les gens peuvent créer et aussi consommer leur création : un incubateur à idées et à entreprenariats.


Lors d'une journée de démonstrations, la Westport Connecticut Public Library a attiré plus de 2 000 personnes venues voir des prototypes de tenues sonores, sont venues assister à des sessions de formation sur des sujets tels que l'utilisation de Google SketchUp pour la création de modèles 3D, à des interventions dont un discours de David Pogue, journaliste téch' du New York Times.


 « Les bibliothèques ont toujours été consacrées à l'échange d'idées, mais bricoler et imaginer est une nouvelle direction que les bibliothèques devraient prendre », poursuit l'écrivain John Seely brown qui a insuflé l'idée du projet à la Westport.