Le manuscrit de La peste : Albert Camus, héraut à l'ère du Covid

Victor De Sepausy - 03.11.2020

Edition - Les maisons - peste Camus ouvrage - éditions Saints Pères - manuscrit Albert Camus


Durant la phase Conf-1, de mars à mai, le livre d’Albert Camus, La peste, devint la star des ventes. D’abord propulsé en Italie dans les tops, il s’est rapidement installé en France comme l’ouvrage à relire. De toute manière, trouver un livre impliquait à l’époque d’adopter les méthodes des fêtards, au temps de la prohibition…



La peste, la peste, la peste… on en aurait oublié le choléra. Et l’avènement du coronavirus aurait presque supplanté les deux infections hissées vaillamment au rang de fléaux. « Il faut être un fou, un criminel ou un lâche pour consentir à la peste, et en face d’elle le seul mot d’ordre d’un homme est la révolte », écrivait pour sa part Albert Camus dans ses Carnets II.

Se révolter, parce que les librairies sont fermées, parce que les grandes surfaces non, parce que l’on voudrait rouvrir les librairies… se révolter parce qu’on voudrait surtout se débarrasser de cette pandémie, alors qu’on ne pense Covid qu’elle laisse entre nous.

Les éditions des Saint-Pères n’avaient pas prévu le Confinement-2, mais publient l’édition manuscrite de l’œuvre majeure de Camus. Célébrant les 60 ans de la disparition du journaliste et écrivain, la maison propose la première version du roman, jetée sur le papier entre août et décembre 1942.

Les corrections interviendront par la suite, mais il faudra en tout cinq années pour que le manuscrit aboutisse. 



 
« Le mot “peste” apparaît pour la première fois en octobre 1941 dans ses Carnets, mais Albert Camus réfléchit depuis un certain temps déjà à une ample fresque qui inaugurera le deuxième grand cycle de son œuvre après l’Absurde, celui de la Révolte », indique l’éditeur. 

Paru en 1947, le roman devint légende. Donné par Albert Camus à ses amis Michel et Janine Gallimard en août 1944, ce dont atteste la dédicace grattée inscrite en bas du premier feuillet, « Avec le souvenir de leur vieil ami A. C. », le manuscrit est ensuite entré dans les collections du colonel Daniel Sickles, bibliophile passionné.

Il aboutit ensuite dans celles du département des manuscrits de la Bibliothèque Nationale de France en 1983. Avant d’être proposé à tout un chacun (prix de vente 140 €, 128 pages, édition limitée 1000 exemplaires numérotés).


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.