Le marché du livre sur Internet en plein boom

Clément Solym - 19.11.2010

Edition - Economie - évolution - trimestre - Goncourt


 La Fédération du e-commerce et des ventes à distance (Fevad) a présenté l’évolution du e-commerce pour le troisième trimestre 2010. Celui-ci se porte à merveille, surtout porté par les ventes de livres.

Plus d'un Français sur deux achète dorénavant via Internet. La Fevad annonce en effet une progression de 22 % des ventes en ligne sur le seul troisième trimestre 2010. Ce qui correspond à 6 milliards d'euros de vente sur cette période. L'e-commerce pourrait dépasser les 31 milliards d'euros de chiffre d'affaire pour l'année 2010.

Cette croissance est particulièrement due au secteur du livre. Il représente à lui seul 48 % des ventes du secteur culturel, estimé à 400 millions d'euros. Soit la modique somme de 190 millions juste pour le livre.


L'internet s'est ainsi accaparé plus de 8 % du marché du livre en général, ses ventes sur Internet connaissant une croissance de 13 %. Une très bonne nouvelle pour le secteur, qui connaît via le web une seconde jeunesse.

Selon Philippe Person, directeur de clientèle en charge des produits culturels au sein de GfK (Études, Conseil et Informations Marketing), cette croissance, de l’e-commerce comme du livre, s'explique par une capacité à concentrer les acheteurs sur les grandes périodes de ventes. Noël s'annonce d'ailleurs sous de très bonnes auspices. 15 millions d'acheteurs ont annoncé avoir l'intention de faire leur marché en ligne pour les fêtes de fin d'année.

Et parmi ce rush, le secteur culturel devrait représenter 80 % des achats. Le prix Goncourt de Michel Houellebecq, La carte et le territoire, devrait porter le secteur selon GfK. Les ebooks et lecteurs numériques ne seront pas loin, avec une prévision de 58 % des ventes.

Et bien que « toutes les conditions sont réunies pour un bon cyber-Noël 2010 », « la marge de progression est encore forte pour l’e-commerce » en France, en retard par rapport à ses voisins européens selon Marc Lolivier, directeur général de la Fevad.