Le mariage d'Edgar Allan Poe, un objet de roman... et de plagiat

Clément Solym - 23.11.2011

Edition - Justice - plagiat - Edgar Poe - livres


Dans la série plagiat, il semblerait que les histoires de faussaires aux faux airs de vrais coupables se multiplient. Le dernier en date, celui de Quentin Rowan, s'était résolu avec des excuses publiques du fautif, qui accusait son innocence, sa naïveté et un cruel manque de confiance en son texte...


Suivante sur la liste, Leonore Hart, qui a publié, outre-Atlantique, un ouvrage sur Edgar Allan Poe, cet automne. Intitulé Raven's Bride, il est accusé d'avoir effectué de multiples emprunts à un roman oublié - et pour cause - de Cothburn O'Neal, datant de 1956, et appelé The Very Young Mrs Poe.

 

Là encore, aucune référence, aucune citation, aucun remerciement : Leonore s'attribue le plein et entier travail de son ouvrage. En fait, elle se fait prendre la main dans le pot à cookies, mais surtout, elle riposte. Selon ses dires, le plagiat n'est absolument pas possible, mais bien au contraire, les similitudes qu'il peut y avoir entre les deux livres découlent de ce que les ouvrages abordent les mêmes thèmes et forcément, cela se recoupe.

 

D'autant plus, allait-elle manquer d'ajouter, qu'elle n'avait pas connaissance de ce livre...

 

Pourtant, les blogueurs littéraires s'en sont donné à coeur joie, diffusant les multiples similitudes qui sont normales à travers la toile. Et la réponse faite par l'auteur sur son Facebook n'a pas manqué d'être critiquée.

 

Pour faire simple, le texte de 1956 est raconté à la troisième personne tandis que celui de 2011 l'est à la première. Et tous deux racontent l'histoire de Viriginia Clemm, qui a épousé son cousin, Edgar, alors qu'elle n'avait que 13 ans.

 

Version de O'Neal

"She turned to look out across the basin toward Federal Hill."

Version de Hart

"I turned away to look out across the basin toward Federal Hill."

 

Effectivement, le plagiat est impossible à démontrer ! Et ce, même si l'on peut retrouver des dizaines de passages similaires à celui-ci à travers les deux livres.

 

L'éditeur de Leonore a refusé de faire le moindre commentaire. Mais de ces histoires qui s'enchaînent, depuis la nuit des temps, et se démultiplient avec l'accélération de notre époque, on pourrait trouver deux questions intéressantes. Avec l'augmentation de la production de livres, et surtout, l'autoédition qui fleurit, comment sera-t-il possible dans 10 ou 15 ans, d'être certain d'avoir produit une oeuvre originale, avec tout ce qui aura été créé ?

 

Et d'autre part : comment soigne-t-on un désordre psychologique qui consiste à refuser de citer ses sources, ou de rendre hommage à ceux qui nous ont aidés ? Par une peine de prison et une amende ?

 

Hmm...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.