medias

Le meilleur de Jean-Paul Enthoven : mélancolie n'est pas tristesse

Clément Solym - 02.01.2009

Edition - Société - meilleur - Enthoven - mélancolie


Il figurait sur plusieurs listes de prix littéraires de la rentrée, depuis le Renaudot, en passant par l'interallié - qui recensait justement plusieurs autres auteurs publiés chez Grasset - ou encore le Médécis et le prix de l'Académie française. Mais voilà, de ces prix, Jean-Paul Enthoven ne connut que la nomination, et on le qualifierait de candidat malchanceux...

Actualité du livre a pu s'entretenir avec l'auteur, qui évoque ce roman, Ce que nous avons eu de meilleur publié l'an dernier (eh oui, déjà...). Un livre où les femmes sont belles et leur beauté célébrée, ces « sabliers absolus. Elles sont plus que quiconque concernées par la précarité de l’existence. Elles meurent de leur vivant et c’est cette mort qui leur permet de vivre différemment. Ce sont les femmes qui m’ont appris que le temps passait », explique-t-il.

Pour retrouver son interview, il suffira de suivre ce lien.







Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.