Le métier de libraire, raconté par ceux qui le pratiquent

Clément Solym - 12.10.2013

Edition - Librairies - librairie - métier - commerce du livre


Ils sont sept libraires à s'être lancés dans l'aventure d'un ouvrage, toute une série d'entretiens qu'Olivier Carrérot avait recueillis en avril 2013. Les responsables de six librairies françaises se confiaient : Josette Vial librairie Compagnie, Philippe Touron, du Divan, toutes deux à Paris, Pascal Thuot de Mille-pages (Vincennes), Jean-Jacques Tonnet, à Pau, Isabelle Schulmann et Antoine Fron de L'Arbre à lettres, rue Mouffetard et Christian Thorel, d'Ombres blanches, à Toulouse, ont pris la parole pour évoquer leurs métiers. 

 

 

 

 

« Il est rare que l'on ne soit pas sensible au devenir des livres, comme à celui de leur commerce », commence le livre. Propos sur le métier de libraire. Conversation sur le commerce des livres, est proposé gratuitement par ePagine, à cette adresse.

 

 

Il faudra simplement en formuler la demande auprès du service ePagine. 

 

Il est rare que l'on ne soit pas sensible au devenir des livres, comme à celui de leur commerce. Or, jamais comme aujourd'hui le sort de nos librairies n'aura fait l'objet d'autant de commentaires, d'analyses, de spéculations, de projections. Si la librairie en tant que lieu paraît encore évident, comme procédant de la nature de nos villes, sa réalité reste peu connue, moins encore l'esprit avec lequel les libraires abordent la mission qui est la leur de veiller à mettre en lien les livres avec celles et ceux qui les lisent.

Il est apparu à quelques-uns parmi nous, libraires, que la mutation de notre société, le rapport à son commerce, les changements de modes de consommation, plus encore ceux qui affectent la lecture et les livres, nécessitaient une réponse coordonnée de notre part. Nous nous sommes retrouvés, sept libraires, de manière circonstancielle, entre affinités et nécessités, avec l'idée de rendre compte collectivement de ce qui agite chacun de nous individuellement. Dans ce livre projeté en avril et réalisé en juin, et face au discours crépusculaire dominant, nous avons voulu rendre compte de nos désirs, de notre enthousiasme, de nos espoirs comme de nos difficultés. Non seulement il s'est agi ici de faire le point sur les aspects dominants de notre profession, l'assortiment, la vente, la direction d'équipe, mais nous avons voulu solliciter le lecteur sur le métier, ses invariants, leur avenir, les évolutions. Il fallait convenir d'une forme. Nous avons opté pour une série de longs entretiens. Après une répartition préalable des grands thèmes du métier, ces six entretiens ont été conduits par Olivier Carrérot, qui en a entrepris la rédaction, donnant à l'ensemble l'homogénéité qui permettra à ce livre collectif de rendre au métier ce que chacun des libraires a pu y trouver comme expression singulière.Il est souhaitable que de cet ensemble procède une meilleure connaissance des libraires, de l'objectivité de leurs problèmes comme de leurs modes de travail, de leur subjectivité comme de leur engagement.