Le meurtrier de l'auteure Helen Bailey condamné

Antoine Oury - 23.02.2017

Edition - Helen Bailey - Helen Bailey meurtre - Helen Bailey auteure


Helen Bailey, auteure britannique de récits pour enfants et adolescents, avait disparu en avril 2016 : quelques mois plus tard, son corps était retrouvé dans le jardin de sa propriété. Le premier suspect dans cette affaire de meurtre, son mari Ian Stewart, a été condamné à la prison à perpétuité, avec une période de sûreté de 34 ans.

 

Helen Bailey et son mari Ian Stewart

 

 

Le juge Andrew Bright a prononcé la sentence : Ian Stewart écope d'une peine de prison à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 34 ans, pour le meurtre d'Helen Bailey. Selon les conclusions du tribunal, le meurtre serait motivé par l’argent : la police d’assurance avait été modifiée peu avant le décès. D’autre part, le contrat de mariage soulignait que la maison reviendrait à l’époux, dans l’hypothèse où Helen Bailey serait morte avant lui. L’endroit est estimé à 1,5 million £.

 

Ian Stewart avait plaidé non coupable, et n'était pas présent au moment du prononcé. La police a annoncé qu'elle enquêtait désormais sur la mort de la précédente épouse de Stewart, décédée subitement en 2010. Aucun élément ne permet d'envisager un autre assassinat, mais les autorités vont y regarder à deux fois.

 

Ian Stewart avait prévenu la police 3 jours après la disparition d'Helen Bailey, en assurant que celle-ci s'était rendue dans le comté de Kent après avoir laissé un mot indiquant qu'elle avait « besoin d'air ».

 

via The Guardian




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.