Le Mexique se prépare à relever les défis de l'édition numérique

Julien Helmlinger - 10.06.2013

Edition - International - Mexique - Industrie de l'édition - Livre numérique


Si Amazon semble développer sans entraves ses activités, aux quatre coins de la planète, et s'est attaqué au marché d'Amérique latine en commençant par le Brésil, le Mexique pourtant plus proche des États-Unis semblait jusqu'ici ne pas se prêter à une implantation du géant. Bien qu'il s'agisse du plus grand marché hispanophone dans le monde, et malgré un écosystème éditorial robuste ainsi que dynamique, le pays souffrirait d'un manque d'accès à internet. Le « ministre de la Culture » local, Gustavo Flores Verdugo, s'exprimait en marge de BookExpo.

 

 

 

 

Plus tôt au cours du mois de juin, lors de l'événement qui se tenait à New York, le coordinateur national pour l'innovation au CONACULTA, Verdugo, faisait état de ces perspectives du marché, annonçant néanmoins chapeauter un programme ambitieux et visant à changer la donne. « Nous travaillons à améliorer et à accroître l'accès à internet pour la population au cours des années à venir, et nous travaillons à adopter une loi qui fera de l'accès à internet un 'droit social'.  »

 

En effet, la population mexicaine compterait environ 115 millions d'habitants, chiffre non négligeable, mais selon les estimations 2012 de eMarketer le taux d'adoption d'internet n'était que de 40,5 %, pour un total de 46,6 millions d'utilisateurs. Un bilan qui reste inférieur à la moyenne des pays de l'Amérique du Sud, et qui se traduit notamment par un retard accumulé, de plusieurs années, en comparaison aux situations des États-Unis ou de l'Europe.

 

Selon Gustavo Flores Verdugo, la population mexicaine se retrouve à la fois majoritairement concentrée dans les grandes villes, et en même temps divisée en une centaine de milliers de localités dont la moitié ressemble plutôt à des hameaux de moins de dix habitations. Ce qui implique l'idée de privilégier les téléphones mobiles pour stimuler la croissance.

 

Dans un futur proche, il semble donc peu probable que les acteurs majeurs du marché numérique mondial viennent s'installer dans le pays. La plateforme d'Apple possède une longueur d'avance, mais ses contenus se trouvent réservés aux seuls consommateurs qui ont les moyens de se payer ses coûteux appareils.

 

Un poème d'Octavio Paz disponible en version numérique, et publié par Manuvo, a cependant accaparé la première place de l'AppStore mexicain pendant plusieurs semaines, totalisant plus de 50.000 téléchargements. Et comme le note Maurits Montañez, membre de la maison d'édition, de plus en plus d'éditeurs locaux découvrent les technologies de lecture numérique, ce qui devrait finir par porter ses fruits sur le marché local de l'ebook.

 

Par ailleurs, il fait partie des prérogatives du CONACULTA de prendre en charge la numérisation des oeuvres majeures de la littérature du Mexique. Cependant, Verdugo explique que ses moyens financiers ne permettent pas de s'acquitter seul de cette mission. Il songe donc à établir une liste, en espérant que certains contributeurs tiers mettent la main à la pâte.

 

Via Publishing Perspectives.