Le milieu de la critique litteraire est-il en crise ?

Clément Solym - 30.11.2011

Edition - Société - critique - crise - litteraire


Le quotidien espagnol El Pais vient d'annoncer un état de crise dans le monde de la critique littéraire avec la publication d'un article samedi dernier.


Winston Manrique Sabogal s'est entretenue avec des personnalités réputées en littérature, dont Claire Armitstead, rédactrice du service littéraire du Guardian ; Eliot Weinberger, essayiste et traducteur ; et Marie Arana, l'ancienne rédactrice du service Book World Review du Washington Post.

 


Une crise qui s'explique par une redéfinition du rôle du critique littéraire au fil des ans aux États-Unis, selon Eliot Weinberger. L'essayiste explique que les critiques littéraires ont été réduites à de simples « recommandations » (mis à part celles du New York Review of Books) que l'on twitte, ou poste sur Facebook ou un quelconque blog.

 

Il soutient qu'il n'existe plus de critiques Américains comme dans les années 60s, capables d'écrire avec une prose intelligible et d'insérer la litterature dans des problematiques politique, sociale et morale actuelles.

 

Selon lui, les véritables critiques littéraires sont à présent des universitaires s'exprimant avec un jargon spécialisé, « en croyant étrangement que des pensées complexes ne peuvent s'exprimer qu'avec des formulations compliquées. »


Dans l'article d'El Pais, tous semblent d'accord sur le fait qu'il n'existe plus ni le budget ni l'indépendance nécessaires au journalisme littéraire de qualité. Claire Armitstead déplore également que l'appétit du public aussi, n'est plus au rendez-vous.

 

Qu'en pensez-vous ?