Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le ministère de la Culture sort 65 millions d’euros du congélateur

Cécile Mazin - 21.03.2017

Edition - Economie - budget culture ministère - Bernard Cazeneuve budget - Education artistique culturelle


Attention à ne jamais recongeler un produit décongelé : scrupuleux, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a validé le dégel de 65 millions € pour le ministère de la Culture. Une annonce immédiatement répercutée par Audrey Azoulay. Ce déblocage anticipé conduira à remplir notamment les caisses des DRAC.

 

Bernard Cazeneuve - Salon du Livre de Paris 2015

Bernard Cazeneuve - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le dégel est en hausse en regard de celui consenti l’année passée – qui s’évaluait à 50 millions €. « Cette levée de la réserve de précaution concerne les crédits consacrés à la création, à la transmission des savoirs et à la démocratisation culturelle, mais aussi, sur des opérations spécifiques, au patrimoine », indique la rue de Valois.

 

Ces crédits supplémentaires serviront en effet à consolider, dans tous les secteurs de la création, le soutien aux artistes, aux institutions, aux réseaux labellisés, aux festivals et aux lieux d’art contemporain (37 M€).

 

Une autre partie des crédits sera destinée à renforcer l’éducation artistique et culturelle (9 M€) et notamment les initiatives nouvelles comme les résidences d’artistes dans les écoles dans le cadre de « Création en cours » ou la découverte pour les adolescents et les enfants de notre patrimoine à travers l’opération « C’est mon patrimoine ».

 

Le dégel permettra également d’accompagner mieux l’insertion professionnelle des jeunes créateurs et l’enseignement supérieur dans le domaine de la culture (6 M€). Les écoles d’art et d’architecture bénéficieront dès à présent de l’intégralité de leur subvention de fonctionnement et d’investissement, conformément à la priorité du Gouvernement en faveur de l’insertion des jeunes.

 

Les députés versent 600 000 € de leur réserve pour le livre et la lecture 

 

Enfin, le programme patrimoine bénéficiera, pour la première fois en début d’année, d’un dégel de ses crédits (8 M€), pour financer des actions spécifiques, et notamment la participation du ministère au fonds patrimoine en péril (4 M€).

 

Ce dégel anticipé est un geste fort du Gouvernement, alors que le budget du ministère de la Culture et de la Communication a déjà connu une augmentation de 5,9 % en 2017.