Le MK2 aménage la BnF : l'aventure tourne au film de série Z

Clément Solym - 25.06.2012

Edition - Bibliothèques - BnF - MK2 - bibliothèque


Information ActuaLitté : C'était le grand projet de la BnF, dans le cadre des partenariats public-privé : un accord entre la BnF et les cinémas MK2, et plus précisément Marin Karmitz, leur créateur, allait déboucher sur un projet d'aménagement global pour la rénovation du hall de la BnF. Un projet architectural de grande envergure, au coût de 7 ou 8 millions €. Ce sont 2048 m² qui devaient revenir à MK2, pour installer des commerces…

 

« Dans une période de pénurie budgétaire, il nous a alors semblé que passer par un financement privé pour concrétiser les deux points évoqués était le plus judicieux. Cette solution nous permet de mener à bien le projet de déploiement commercial, encore une fois, envisagé dès la création de la BnF, mais également la rénovation de l'entrée, qui intégrera l'accès pour les personnes handicapées. Or, je tiens à préciser qu'il y a bien eu un appel d'offres public, avec plusieurs approches, mais une seule proposition ferme, qui a été formulée par la société de M. Karmitz », expliquait Bruno Racine à ActuaLitté. (voir notre actualitté)

 

MK2 Bibliothèque

Crédit Spone, sur Flickr

 

 

Mais toutes les histoires ne finissent pas comme dans un conte de fées, évidemment. Selon le syndicat FSU, le projet d'aménagement qui allait aboutir à la réalisation d'une entrée digne de ce nom pour la BnF, tout en permettant de pouvoir diversifier la fonction de l'établissement, devenu alors un centre de commerce, menace de tourner en eau de boudin. 

 

Présenté au CHSCT, Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, ce 14 juin dernier, le FSU note que les promesses n'ont engagé que ceux qui les ont crues. 

Précisons immédiatement qu'en matière de documentation préalable, les représentants du personnel ont dû se contenter de quelques diapositives et d'un très vague plan. Cela a cependant suffi pour prendre la mesure de la dimension « spectaculaire » de l'entrée puisqu'il est apparu que le projet initial a été sérieusement revu à la baisse : en lieu et place d'untravelator reliant l'esplanade au hall Est, c'est l'escalier de sortie de secours et la cour anglaise situé au pied de l'aile sud de la T2 qui feront office d'entrée ! Deux ascenseurs d'une capacité maximale de 12 personnes seront adjoints à cet escalier afin d'assurer le double flux des usagers et des clients du MK2. ! Cela n'est pas à la hauteur de la fréquentation de l'établissement. L'entrée sera signalée par un portique grillagé. Haut de 14 m, il sera uniquement visible depuis les abords immédiats de la T2 et de la T3...

Concernant le financement de l'opération, il n'est plus du tout assuré que la BnF ne mettra pas la main à la poche. Cela n'est pas surprenant : dans la mesure où le bénéfice de cette nouvelle configuration est plutôt mince pour la société MK2 Vision... Ajoutons à cela que la dépose de l'actuel travelator Est s'annonce très coûteuse.

 

« Cela confine à la farce », explique-t-on à ActuaLitté. Tout d'abord parce que l'impression générale est que Marin Karmitz est tout simplement en train de retirer ses billes de ce grand projet. « Le projet capote, tout bonnement ; en cela, on assiste à une régression sans précédent dans l'accès facilité aux visiteurs qui avait été promis. »

 

Mais quitte à patauger, autant s'y jeter à pleins pieds. En effet, le CHSCT aurait dû être au préalable consulté, conformément à l'article 57 du décret 2011-774, pour tout ce qui a trait aux projets d'aménagements. Et principalement lorsque ces derniers interviennent en « modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail et, notamment, avant toute transformation importante des postes de travail découlant de la modification de l'outillage, d'un changement de produit ou de l'organisation du travail, avant toute modification des cadences et des normes de productivité liées ou non à la rémunération du travail ».

 

Or, dans ce cas précis, le permis de construire aurait été déposé endehors du cadre réglementaire, constate la FSU. Le permis a en effetété déposé le 11 juin 2011 et le CHSCT n'en a eu connaissance que le14 juin 2012. La circulaire de la DGAFP (Direction générale de l'administration et de la fonction publique) prévoit pourtant laconsultations du CHSCT pour tout ce qui concerne « la construction,l'aménagement et l'entretien des lieux de travail et leurs annexes ».

 

« C'est tout simplement catastrophique pour l'établissement », nous précise le syndicat. 

 

Pour l'heure, la BnF n'était pas disponible pour apporter de commentaires. Nous ne manquerons pas de mettre à jour cet article en cas de réaction.

 

MK2, Filippetti et Woody Allen...

 

Il est particulièrement intéressant de noter que ce soir, au MK2 BnF, aura lieu l'avant-première du dernier film de Woody Allen. A l'occasion de la sortie du film To Rome with Love le 4 Juillet prochain, Woody Allen viendra présenter en personne son dernier long métrage au MK2 Bibliothèque, le Lundi 25 Juin, à partir de 20H. Mais surtout, en consultant l'agenda de la ministre de la Culture, on s'aperçoit que cette dernière sera présente pour cet événement.

 

Difficile de croire que l'établissement communiquerait sur les problèmes de partenariat, aujourd'hui en tout cas...