Le Mock : Emma Bovary, un traitement critique qui décape

Clément Solym - 30.03.2015

Edition - Société - Emma Bovary - livre chronique lecture - vidéo littérature


Décidément, cette chère Emma Bovary devient l'égérie des réseaux vidéo. Après avoir eu droit à un traitement de haut vol, avec Jean Rochefort en Boloss chroniqueur littéraire, la créature de Gustave Flaubert revient chez Mock. Et, rien à dire, Emma est définitivement une perle rare.

 

 

Les sœurs Bovary

Global X. CC BY 2.0 

 

 

Pierrot et Redek, deux étudiants lyonnais, nous avaient amplement raconté leur aventure vidéo-webique. À travers la chaîne Mock, ils s'étaient décidés à mettre en valeur la littérature classique, et la présenter avec un regard original – et sacrément décapant. 

 

« Il ne s'agit pas simplement de raconter l'histoire, mais de réellement donner envie de lire. En analysant Andromaque, on retrouve les mêmes ressorts scénaristiques dans Les feux de l'amour : l'alexandrin utilisé par Racine est une forme qui ne doit pas déstabiliser », nous racontaient les deux compères.

 

« En effet, chaque élève — chaque personne — déçu par un chef-d'œuvre classique nous peine, et c'est de notre devoir d'offrir des alternatives susceptibles de les toucher, pour rappeler la beauté de notre culture et l'humour colossal qui habite ces livres », assurent-ils.

 

Les voici qui reviennent donc à la charge : « La littérature classique française est notre première source, et nous espérons en diffuser l'amour à ceux qui nous suivront : déjà Dom Juan, Andromaque et puis Madame Bovary. Les retours sont jusqu'à présent très bons ; et loin d'avoir pâti de la viralité de Jean Rochefort, cela contribue à remettre le texte de Flaubert au goût du jour. »

 

Deux vidéos, à voir dans un sens ou dans l'autre. Avec le sourire.