Le Monde de Narnia articulé sur une cosmologie médiévale

Clément Solym - 03.12.2008

Edition - Les maisons - Monde - Narnia - cosmologie


Les oeuvres contenant des messages secrets sont foison, mais celle de C.S. Lewis n'était, avant que la BBC ne le déclare dans un reportage, pas concernée. Si depuis longtemps, la symbolique chrétienne est clairement apparue, des chercheurs ont décidé de traquer un troisième degré d'interprétation, en appliquant des grilles comme les péchés capitaux ou les sept sacrements.

Dans un reportage qui sera diffusé à Pâques, on apprendra toutefois que la vérité était ailleurs : il fallait en effet recherche un principe de cosmologie médiévale, pour comprendre que les sept livres sont liés à sept planètes.

Chaque livre porterait donc en lui une relation privilégiée aux astres : le tome 1, Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique serait alors à rapprocher de Jupiter, pour ce qu'il symbolise le passage de l'hiver à l'été. De même, Le prince Caspian est alors associé à Mars, dieu de la guerre, mais également rapproché de divinités sylvaines, d'où la profusion d'images forestières...

L'Odyssée du Passeur d'Aurore aurait une connexion avec le Soleil quand Le fauteuil d'argent se rapprocherait de la Lune. Reste alors les trois derniers tomes - dans leur ordre de publication - associés respectivement à Mercure, Vénus puis Saturne...

« Il est étonnant que cette découverte ait pris cinquante ans à advenir, alors que cela saute aux yeux dès lors qu'on le voit », explique-t-on. Un peu sur le principe de la lettre volée de Poe, le plus caché est souvent sous nos yeux. Une tentative démontrera le reportage, de la part de Lewis pour communiquer directement avec l'imaginaire de ses lecteurs.