Le monopole d'Amazon, à partager avec Apple et Google

Clément Solym - 17.02.2010

Edition - Economie - monopole - Amazon - partager


Les analystes s'en donnent à coeur joie depuis quelques jours, alors que l'on a appris hier encore que même Google allait augmenter le pourcentage reversé aux éditeurs, pour s'aligner sur celui d'Apple, le fameux 70 % pour la maison, 30 % pour Cupertino. Et qui sera le grand perdant dans ce système ? Amazon, évidemment.

Les analystes, donc, ceux du Crédit Suisse, jettent un regard assez sombre sur les parts de marché futures du marchand en ligne, dans le secteur de l'ebook. « À court terme, nous prévoyons que l'iPad et le nouveau modèle d'agence pour le prix des ebooks, qui nécessite qu'Amazon augmente les tarifs au détail pour être plus conforme avec la tarification d'Apple » entraînera une mauvaise passe pour Amazon, la conclusion allait de soi.

Mais la suite est intéressante : « Pour l'avenir, nous pouvons tout à fait envisager un scénario dans lequel Apple, Amazon et Google, éventuellement, se partagent le marché. » Froid dans le dos, non ? C'est bien la première fois que les analystes sont aussi clairs dans leur projection : le marché du livre appartiendra à trois des plus importants acteurs de l'informatique...

« Par conséquent, nous nous attendons à ce que les parts de marché d'Amazon baissent de 90 % à environ 35 % au cours des cinq prochaines années. »

Conséquence directe ou non, la valeur de l'action Amazon a perdu hier 1,78 % de sa valeur, une chut qui a débuté le 16 février, alors que l'action était encore au-dessus des 200 points.

Pour achever leur jeu de pronostics, les analystes du Crédit Suisse notent également que Google pourrait prochainement lancer lui aussi son lecteur - en travaillant avec HTC, comme il le fait pour les mobiles. « Bien peu de détails ont filtré sur cet appareil », confirment-ils, et donc tout (mis à part l'OS qui sera sans doute Chrome) n'est que spéculation.