Le moteur de recherche de torrents Torrentz cesse ses activités

Antoine Oury - 05.08.2016

Edition - Justice - Torrentz.eu - Torrentz torrents - Torrentz ebooks


Il ne s'agissait pas à proprement parler d'un site de piratage, mais Torrentz facilitait beaucoup la vie des pirates chevronnés ou des amateurs qui se laissaient tenter. Cette plateforme était un moteur de recherche compilant les résultats de différents sites proposant des torrents, permettant des transferts de fichiers en peer-to-peer, et notamment des livres numériques.

 

Attention, pirates

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Ouvert en 2003, Torrentz aura donc, pendant 13 ans, compilé et rassemblé les liens vers des centaines de sites hébergeant des fichiers torrent, permettant le transfert de fichiers en peer-to-peer. La plateforme elle-même n'hébergeait ni fichiers pirates ni torrent. Au mois de juillet dernier, le site affichait encore quelque 200 millions de visiteurs par mois.

 

La plateforme affiche désormais le message suivant sur sa page d'accueil : « Torrentz était un moteur de recherche gratuit, rapide et efficace qui rassemblait les résultats d'une douzaine de moteurs de recherche. » Si le site n'hébergeait donc pas de fichier, il était particulièrement connu des pirates de livres numériques, car très pratique pour la recherche de fichiers.

 

Les propriétaires de la plateforme n'ont pas souhaité commenter la fermeture du service.

 

La fermeture de Torrentz pourrait être liée à la situation du site Kickass Torrents : le 21 juillet dernier, le Department of Justice américain annonçait qu’Artem Vaulin, propriétaire de Kickass Torrents, ouvert en 2008, venait d’être arrêté par les autorités de Pologne. Une plainte pénale pour violation du copyright a été déposée à la Cour de district de Chicago : avec plus de 50 millions de visiteurs uniques mensuels, ce site de diffusion de torrents est classé comme le 69e plus visité du web, d’après la plainte.

 

Le site assurait lutter contre la contrefaçon, avec les suppressions d'environ 500.000 fichiers par an, ce qui n'a semble-t-il pas convaincu la justice.

 

via Torrent Freak