Dany Laferrière, Immortel de cire, pas de marbre

Cécile Mazin - 10.06.2015

Edition - International - Dany Laferrière - musée Grevin - Montréal Canada


Il est presque souriant, le regard vers le lointain, un Dany Laferrière que l’on reconnaît pourtant bien. Le Musée Grevin de Montréal vient ainsi d’inaugurer la statue de cire de l’Académicien, récemment accueilli sous la Coupole, en France.

 

Dany Laferrière Musée Grevin Montréal

 

 

« Dany aura son propre univers, il sera entouré de ses livres et de ses suggestions de lecture », affirme le musée. L’inauguration s’est faite hier, avec un personnage en train de lire L’énigme du retour, son roman récompensé du Prix Médicis en 2009. Et l’auteur se défend, à côté de son double de cire : « Ce n’est pas moi qui ai choisi le livre. »

 

Installé dans le fauteuil qu’occupa jadis Montesquieu à l’Académie française, le romancier haïtano-québécois prend donc place parmi les célébrités immortalisées. Une seconde vie d’Immortel, au musée Grevin, donc, après celle accordée par l’Académie.

 

« On est 39 ou 40 et il y a toutes les chances d’avoir des gens de bon niveau pour discuter. C’est pas mal pour un café », plaisante l’écrivain, cité par l'AFP.

 

Dany aura son propre univers. Il sera entouré de ses livres et de ses suggestions de lecture!

Posted by Grévin Montréal on mardi 9 juin 2015

 

 

 

La voici, la voilà! La statue tant attendue! #grevinmtl #danylaferriere #mtlmoments #montreal

Une photo publiée par Grévin Montréal (@grevinmontreal) le


Pour approfondir

Editeur : Grasset
Genre : litterature...
Total pages : 301
Traducteur :
ISBN : 9782246748915

L’énigme du retour

de Dany Laferrière

L’Enigme du retour (référence au livre de V. S. Naipaul, L’Enigme de l’arrivée, mais aussi au tableau de Giorgio De Chirico portant le même titre) est le grand roman de la maturité de Dany Laferrière. On y retrouve son personnage de l’écrivain qui ne fait apparemment rien que prendre des bains dans son appartement à Montréal. Un matin, on lui téléphone: son père vient de mourir. Son père qui, dans un parallèle saisissant, avait été exilé d’Haïti par le dictateur Papa Doc, comme le narrateur, des années plus tard, l’avait été par son fils, le non moins dictatorial Bébé Doc. C’est l’occasion pour le narrateur d’un voyage initiatique à rebours. Le narrateur part d’abord vers le Nord, comme s’il voulait paradoxalement fuir son passé, puis gagne Haïti pour les funérailles de son père. Accompagné d’un neveu – qui porte le même nom que lui –, il parcourt son île natale dans un périple doux et grave, rêveur et plein de charme, qui le mène sur les traces de son passé, de ses origines. Mais revient-on jamais chez soi? Un roman d’une facture extrêmement originale: il est en vers libres, d’une lecture très fluide, rythmée et toute en séduction.

J'achète ce livre grand format à 18.30 €

J'achète ce livre de poche 6.90 €

J'achète ce livre numérique à 6.99 €