Le musicien Moby publie ses mémoires au Seuil

Antoine Oury - 14.04.2016

Edition - Les maisons - Moby musique électronique - Moby Porcelain mémoires - Moby autobiographie


Le musicien Moby a marqué la musique électronique de sa patte à plusieurs reprises : d’abord, dans les années 1980, à travers la scène techno de New York, puis avec ses premières sonorités électro en dans les années 1990. À l’aube des années 2000, c’est évidemment son album Play qui fait de lui une star interplanétaire. L’artiste publiera ses mémoires, Porcelain, le 2 juin prochain au Seuil.

 

London Book Fair 2016

Porcelain, chez faber & faber (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Si l’album Play a fourni son lot de hits et transformé la vie de Moby, Richard Melville Hall de son vrai nom (Herman Melville est un de ses ancêtres, d’où son nom de scène) a choisi de couvrir la période de son existence qui court de 1989 à 1999 dans ces mémoires, qui seront peut-être les premiers d’une série, donc. « Porcelain évoquera ma vie entre 1989 et 1999, mais aussi la manière dont New York a évolué d’une ville sale et brisée pour devenir la mégalopole bizarre et chère que nous connaissons aujourd’hui », explique l’artiste.

 

« Ce livre évoquera aussi la scène hip hop underground et la scène rave de la fin des années 80, et la naissance des enfants des clubs et de cette scène rave. »

 

Si Moby a choisi de centrer son récit sur les années 1990, c’est aussi parce ces dernières furent les plus difficiles pour lui, avant le succès international de Play. « J’ai raconté des histoires sur la première fois que j’ai fait des disques, sur la période où j’emmenais des canettes et des bouteilles consignées pour pouvoir m’acheter à manger et sur ma vie dans une usine désaffectée sans toilettes ni eau courante », précise le musicien.

 

Publié aux États-Unis par Penguin le 17 mai prochain, Porcelain sortira en France au Seuil le 2 juin 2016.