Le nègre vous emmerde : la justice déboute Jean Arthuis

Clément Solym - 05.11.2008

Edition - Justice - negre - Dumoulin - Arthuis


Dans une procédure judiciaire qui opposait Éric Dumoulin, auteur de Politiquement nègre à Jean Arthuis, président de la Commission des finances du Sénat, la justice a débouté ce dernier qui avait entamé un procès pour diffamation.

En effet, le livre publié en 2008 chez Robert Laffont explique comment s'est déroulée la collaboration d'Éric avec un « sénateur centriste », ajoutant nombre d'allusions qui font référence au fur et à mesure à l'ancien ministre. Cela sans que le nom de M. Arthuis ne soit à aucun moment dévoilé.

Mais la justice a considéré que si l'on emploie un nègre, cela détourne bien le sens et l'acte même de l'écrit. Ce substitut à la plume d'un auteur prétendu, « présente pour une personne qui fait profession d'écrire un caractère contraire à l'honneur et à la considération, compte tenu de la tromperie que ce professionnel de l'écriture commet ainsi », rapporte l'AFP.

Cependant, la 17e chambre correctionnelle de Paris a tranché : si l'on peut évoquer une tromperie dans le cas d'une telle substitution, « il ne saurait en être de même s'agissant d'une personne qui n'est pas un écrivain professionnel et n'a recours à la publication d'un livre que pour promouvoir ses idées ou sa carrière (...) de sorte qu'il importe peu, pour le public, de savoir qui a tenu la plume ».

Éric Dumoulin et son éditeur ont ainsi été relaxés. Quant au sénateur, il peut s'en retourner dans son « département de bocages ».