Le New York Times critiqué pour la publication de dessins antisémites

Antoine Oury - 02.05.2019

Edition - Société - dessins antisemites new york times - caricatures antisemites - new york times antisemitisme


Le célèbre quotidien américain The New York Times essuie de nombreuses critiques depuis le jeudi 25 avril dernier et la publication, dans son édition internationale, d'une caricature jugée antisémite, signée par António Moreira Antunes. À l'origine publiées dans Expresso, un journal portugais notamment diffusé à Lisbonne, la caricature a été proposée au Times par un service de syndication, mais validée par la direction du quotidien.

new york times
(sam chills, CC BY 2.0)


Les critiques se succèdent et ne faiblissent pas, à l'encontre du New York Times et d'une caricature signée António Moreira Antunes, publiée il y a une semaine dans les pages de l'édition internationale du quotidien. Elle montre le président Trump, portant une kippa, guidé par un chien d'aveugle au visage de Benyamin Netanyahou, affublé d'un collier présentant l'étoile de David. La caricature, voulue une critique de la politique consensuelle de Trump à l'égard de l'État d'Israël, a été perçue comme antisémite par de nombreux lecteurs.

« Dans un contexte où l'antisémitisme est en hausse, où des terroristes sont influencés par des théories du complot selon lesquelles les juifs exercent un contrôle total et qu'ils manipulent des événements, voir le New York Times publier une propagande qui annonce clairement que les juifs ont un contrôle sur les événements, ou que les juifs manipulent la planète est inadmissible » avait souligné l'Anti-Defamation League, qui lutte contre les discours de haine envers les juifs.

D'autres organismes de défense de la communauté juive se sont émus de cette publication, dont l'American Jewish Committee, qui s'interrogeait à cette occasion sur le processus de sélection mis en œuvre par le Times pour les caricatures à publier. Le soutien au dessinateur a été faible, à l'exception notable d'une tribune signée par le caricaturiste israélien Zeev Engelmayer.

Le dessin d'António Moreira Antunes, d'abord publié au Portugal dans le journal Expresso, a en effet été proposé au New York Times par un service de syndication, CartoonArts International, qui collecte des caricatures et dessins de presse pour les proposer à des titres internationaux. António Moreira Antunes, caricaturiste portugais, a travaillé avec le journal Expresso à partir de 1974.

Dans un article revenant sur la publication de la caricature, le New York Times a reconnu que la personne qui avait sélectionné le dessin « avait travaillé sans être supervisée de manière adéquate », assurant que l'incident avait permis de rectifier le tir.
 

Un second dessin antisémite ?


D'après les propos du directeur de l'Anti-Defamation League relayés par The Daily Beast, cela n'a pas empêché la publication d'un autre dessin jugé antisémite par l'organisation, dans l'édition de ce week-end du Times. Sur celui-ci, Benyamin Netanyahou est représenté dans les habits de Moïse, portant une table de la loi frappée d'une étoile juive et une perche à selfie.

« Il ne s'agit peut-être pas d'un antisémitisme aussi flagrant que celui de la première caricature, mais ce dessin est clairement malvenu et absolument choquant après le premier », a souligné Jonathan Greenblatt, directeur de l'ADL. 
 
Sollicité, le New York Times a indiqué qu'il avait suspendu sa collaboration avec CartoonArts International suite aux plaintes reçues à propos de ce second dessin, en soulignant toutefois qu'il ne relevait pas, selon la rédaction, de la même catégorie que le premier.


Commentaires
Dans le NYT il s'est agi d'associer Trump, un chien d'aveugle et Netanyahou dans un dessin. On ne sait qui, de l'étatsunien ou de l'israélien est le plus aveugle. Pas de quoi fouetter un chien !
Je ne sais pas ce qui m'effraie le plus, qu'une critique à l'égard de la politique d'Israël soit assimilée à de l'antisémitisme ou la promptitude du NYT à se confondre en excuses sans tenter d'apporter une pointe de discernement absente chez les outrés de tout bord.
Plus que d'accord avec vous, cela va de soi. J'ai du mal à comprendre l'importance donnée à un non événement datant déjà d'une semaine, lequel est censé divertir avant tout.Grâce à Pierre Desproges, un rappel: aujourd'hui 3 mai est la journée mondiale de la liberté de la presse .
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.