Le Nook peut exploiter les brevets du Alex, fin de la bataille

Clément Solym - 03.03.2011

Edition - Justice - nook - alex - brevet


Le libraire Barnes & Noble et le fabricant Spring Design poursuivent leur petit jeu du chat et de la souris entamée de longue date devant les tribunaux. Le second accuse le premier d'avoir conçu illégalement son modèle, le Alex, pour réaliser le Nook premier du nom.

Les deux appareils partageaient une conception commune : un écran à encre électronique de 6 pouces et une navigation réalisée depuis un écran LCD tactile. Un accord a cependant été trouvé entre les deux parties, puisque désormais Spring octroie une licence non exclusive d'exploitation de l'ensemble de ses brevets et demandes de brevets.

Le montant de cet accord n'a pas été dévoilé, pas plus que les possibles autres arrangements passés entre les deux firmes.


C'est que, Spring Design avait porté plainte en novembre 2009, alors que le fabricant assurait avoir partagé sa technologie et sa conception avec le libraire.

Sauf que ce dernier lui avait coupé l'herbe sous les pieds, en mettant en vente le Nook bien avant la date convenue par les deux sociétés.
Pour Barnes & Noble, c'était l'urgence : face à la baisse des ventes de livres papier, il devenait impératif de sortir une offre pour entrer en concurrence avec l'environnement Kindle. Désormais, Barnes & Noble disposerait de 25 % de parts de marché dans le livre numérique, selon les chiffres avancés par le libraire.

Dans le communiqué que diffuse B&N, on n'en apprendra pas beaucoup plus. Simplement, Spring Design renonce à toute poursuite, sans quoi la firme serait attaquée immanquablement par B&N. Et depuis quelques jours, Spring Design a annoncé une rupture de stock, sans intention de se relancer dans la course des lecteurs ebook. (notre actualitté)