Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le nouveau Bridget Jones parasité par des pages d'une autobiographie

Julien Helmlinger - 13.10.2013

Edition - International - Bridget Jones - Livre défectueux - Mad about the boy


La maladresse figurait déjà parmi les caractéristiques de l'héroïne Bridget Jones, créée par Helen Fielding, et désormais tout comme celles de son imprimeur britannique. Si la communauté des fans de la trentenaire londonienne avait partagé sa vive déception quant à la mort du personnage de Darcy, voilà qu'un autre drame a dû troubler quelques lecteurs du dernier opus commercialisé au Royaume-Uni. Car dans Mad About The Boy, troisième volet de la saga, se sont malencontreusement glissées quelques pages d'un autre livre.

 

 

 


Le livre paraissait ce jeudi 10 octobre, tandis qu'il n'est attendu dans les librairies françaises pour le printemps 2014. Les aficionados se seront donc possiblement rués sur les premiers tirages, avant de découvrir que certaines impressions comportent une partie de l'autobiographie de l'acteur britannique David Jason, qui n'a rien à voir avec leur livre.

 

La maison d'édition Vintage, sans perdre son humour, a déclaré : « L'imprimeur a eu un moment digne de Bridget Jones. » L'erreur en question, imputée au processus d'impression, concernerait une quarantaine de pages parasites. En conséquence de quoi des mesures ont été prises pour retirer de la vente les copies défectueuses.

 

Le nouvel opus de Bridget Jones étant très attendu, l'erreur ne devrait pas remettre en question le succès de l'ouvrage. Après près de quinze années d'absence, et bien malgré ces deux stupeurs suscitées chez les inconditionnels et autres mauvaises critiques de la presse, ce retour sur les rayons des libraires britanniques devrait faire un carton commercial. 

 

L'auteure Helen Fielding y est également allée de son commentaire personnel, lors d'une discussion publique qui se tenait à Londres jeudi soir : « C'est tellement drôle, vous êtes en train de lire Bridget et soudainement vous vous retrouvez avec David Jason. J'ai trouvé ça génial. »

 

S'exprimant devant environ 200 personnes, dans une salle parfois hilare, l'écrivaine est revenue sur la mort de Marc Darcy. Elle a rappelé que « ce n'est pas une vraie personne ! [...] La semaine dernière, je regardais les informations à la télévision, il y avait la crise syrienne et ensuite Mark Darcy est mort ! Je pense qu'il faut garder le sens des proportions ! »