Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le nouveau roman de Joyce Carol Oates inspiré d'un rêve

Clément Solym - 28.02.2012

Edition - Les maisons - Joyce Carol Oates - roman - Mudwoman


Dans un entretien au journal The Observer, Joyce Carol Oates parle de l'histoire de son dernier roman, Mudwoman, et de son métier d'écrivain. Une profession à haut risque, en dépit de ce que l'on pourrait croire... Surtout que l'irgine de son dernier roman se trouve dans un rêve.

 

Mudwoman raconte comment la présidente d'une prestigieuse université de l'Ivy League lutte contre les difficultés personnelles et professionnelles qu'elle rencontre. « Une nuit, j'ai rêvé de cette femme qui avait mis trop de maquillage, et il était sec et craquelé, elle avait l'air ridicule. Elle semblait avoir un poste important au sein d'une université. Quand je me suis réveillée l'image m'a parue très profonde. » 

 

 

À sa place

 

L'ascension sociale serait un thème important dans ce nouvel ouvrage. Comme le personnage principal de son roman, Joyce Carol Oates estime que « quiconque a fait un grand bond sur l'échelle sociale (…) ressent comme un manque de l'endroit et la famille dont il est issu ». Ce changement qui déstabilise pourrait bien être à l'origine de l'écriture si particulière de l'auteure. « Toute forme d'art provient d'un conflit », affirme-t-elle. Selon elle, écrire n'est pas pour autant une activité sombre, mais un moment excitant.

 

Quand Tim Adams, du Observer, lui demande si elle pourrait ne pas écrire, elle a du mal à comprendre. « Ne pas écrire ? Non, le fait est que nous aimons tous les histoires, et en tant qu'écrivain, on peut raconter des histoires tout le temps ». De fait, Joyce Carol Oates démontre qu'elle est bel et bien à sa place dans son costume d'écrivain. L'écrivain fait partie des quelques nobélisables, a publié près de cinquante romans, reçu de nombreux prix, et continue d'enseigner à l'université de Princeton

 

Retrouvez tous les romans de Joyce Carol Oates sur notre librairie en ligne.


Du rêve aux vampires


De quoi rappeler également que Stephenie Meyer avait ce rêve étrange et pénétrant, par là, qui lui remonta par ici, pour arriver précisément à ce point. (voir schéma

 

Dans ce rêve, « deux personnes avaient une passionnante conversation, dans une clairière, située au milieu des bois. Un de ces êtres était une jeune fille. L'autre, était particulièrement beau, impressionnant, et... vampire. Ils ont parlé des problèmes inhérents à ce que A) ils tombent amoureux l'un de l'autre alors que B) le vampire est particulièrement attiré par l'odeur de son sang, et qu'il a vécu des moments terribles à se retenir de la tuer immédiatement ».

 

Cela vous rappelle quelque chose ? Oui, c'est le début de Twilight, la réécriture de Roméo et Juliette avec des crocs et un lycée. Le best-seller qui fait la joie de Hachette et dont les quatre livres seront adaptés en films. Certains diront qu'il est dommage qu'elle ne se soit pas réveillée juste avant la fin.