Le nouveau Rowling ne sera pas piraté, mais parodié

Clément Solym - 17.08.2012

Edition - Les maisons - The Casual Vacancy - J.K. Rowling - The Vacant Casualty


Pour J.K. Rowling, la parution d'un livre est devenue un événement aux enjeux quasi-politiques : la 11e auteure la mieux payée établit le planning de sortie de The Casual Vacancy selon la qualité des mesures anti-piratage. (voir notre actualitté) Pan Macmillan lui coupe toutefois l'herbe sous le pied en publiant The Vacant Casualty, une parodie qui reprend les grandes lignes de l'ouvrage tant attendu, selon le Bookseller.

 

 

Cela signifie-t-il que Patty O'Furniture, auteure de l'ouvrage,a  pu jeter un oeil sur la dernière oeuvre de Rowling ? L'exercice de la pardoei nécessite bien souvent une connaissance très approfondie du modèle, quand bien même il ne serait pas glorieux... Ou bien est-ce une forme d'hommage à l'auteure réputée pour sauver les librairies ? 

 

Son véritable auteur se nomme en fait Bruno Vincent, et sa parodie du prochain Rowling a été achetée par Jon Butler, de chez Pac Macmillan, lequel s'empresse de préciser que « The Vacant Casualty n'a pas été supervisé, autorisé, validé, approuvé ou entériné par l'auteure ou l'éditeur de The Casual Vacancy ». L'action se déroule dans la petite ville de Mumford, pendant du Pagford original, où un assassin à la hache sévit. 

 

Le résumé de la parodie est lui-même très obscur, et l'on se prend à croire que la parution est soumise aux mêmes règles que celle de son modèle, même si il ne faudra attendre que jusqu'au 13 septembre pour  découvrir l'intégralité du bouquin, pour lequel on nous promet « une mafia de grand-mères, des bourgeoises qui pètent, des poursuites en voiture et des saisines de lait de tortue ». Il y a forcément des emprunts à Rowling dans le lot...