Le nouvel album jazz d'Iggy Pop, inspiré par Houellebecq

Clément Solym - 04.03.2009

Edition - Société - album - Iggy - jazz


Le légendaire et inimitable Iggy Pop s'apprête à sortir un album jazz, directement inspiré par Jelly Roll Morton, que l'on n'a plus vraiment besoin de présenter non plus. La figure emblématique des Stooges explique, dans une vidéo diffusée sur son site officiel, qu'il en a eu marre de ces « voyous idiots avec des guitares, faisant de la musique de merde ». Alors, il est retourné aux racines, à l'époque de la Nouvelle-Orléans et a retrouvé Amstrong... et Morton.

Mais ce qui est fascinant, dans cet album, nommé Preliminaires, c'est qu'il est également inspiré en droite ligne d'un roman de Houellebecq, La possibilité d'une île. Iggy assure qu'il avait été contacté pour assurer la musique d'un documentaire, Last Words, réalisé par un Néerlandais, et traitant des difficultés de l'écrivain à se muer en réalisateur, pour l'adaptation de son bouquin.

Erik Lieshout, Arno Hagers et Reinier Van Brummelen sont les réalisateurs du documentaire, qui a été présenté dans divers festivals et qui devrait sortir en Angleterre aux environs du 17 mars.

Et surtout, Iggy Pop s'est déclaré fan de Houellebecq et de son livre. Sauf que contrairement à l'ambiance raëlienne, option misanthropie et science-fiction, le musicien a opté pour un album plus calme avec des tonalités jazz. Un truc qu'il aime manifestement beaucoup, aujourd'hui, les ballades calmes. On lui prêterait même une voix à la Sinatra, et comble du comble, il nous propose une version, chantée en français des Feuilles mortes.

Tout particulièrement faite pour plaire au public français. L'album sortira en avril ou mai, chez EMI France...