Le numérique plombe encore les résultats de Barnes & Noble

Antoine Oury - 10.09.2014

Edition - Librairies - Barnes & Noble résultats - année fiscale 2015 - premier trimestre


Barnes & Noble, une des grandes chaînes de librairies des États-Unis, vient de communiquer ses résultats financiers pour le premier trimestre de l'année fiscale 2015. Les revenus sur cette période chutent de 7 %, à 1,2 milliard $, par rapport à l'année précédente, malgré une hausse du résultat brut.

 

 

Barnes & Noble - Oak Park Mall

Barnes & Noble, centre commercial de Oak Park

(Mike Kalasnik, CC BY-SA 2.0)

 

 

En effet, avant déduction des taxes, intérêts et autre dépréciation, les revenus augmentent de 30 millions $, par rapport à une perte de 9 millions $ l'année dernière. Mais cette donnée semble une maigre consolation, puisque les pertes sont toujours à l'ordre du jour : elles s'élèvent à 28,4 millions $ pour ce premier trimestre fiscal 2015.

 

La rationalisation des coûts liés à l'offre Nook aura malgré tout porté ses fruits, puisque l'année précédente se soldait par des pertes à hauteur de 87 millions $, pour la même période. « Nous avons continué à améliorer nos performances, tout en poursuivant nos initiatives stratégiques, comme la séparation de l'activité magasin de Barnes & Noble et les activités de Nook Media », a souligné Michael P. Huseby, directeur exécutif, comme pour rassurer les actionnaires.

 

En effet, l'offre numérique de la chaîne peine toujours à se rentabiliser, malgré un partenariat en grande pompe avec Samsung pour proposer un nouveau produit. Le secteur Nook en particulier (contenus, appareils et accessoires) totalise 70 millions $ de recettes sur ce premier trimestre, soit une baisse de 54,3 % des ventes par rapport à la même période en 2014. Les ventes de contenus numériques ont diminué, elles, de 24,2 %.

 

 

 

 

Les ventes des boutiques sont restées plutôt stables, note la chaîne de librairies, avec une baisse de 0,4 %. Dans ses prévisions, Barnes & Noble ne prévoit pas d'amélioration, et travaille donc à renégocier les contrats liant Nook Media à ses partenaires, pour assurer une séparation dans quelques mois.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.