Le numérique séparé du papier : Nook quitte Barnes & Noble

Nicolas Gary - 25.06.2014

Edition - Economie - Nook ebook - Barnes Noble - librairies numérique


Suivant les prédictions de William Lynch, alors CEO de Barnes & Noble, la chaîne de librairies américaine a confirmé qu'elle allait se séparer de sa division numérique. En janvier 2012, Lynch avait laissé entendre que l'activité Nook serait distincte de celle de la vente en librairies. C'est désormais effectif, comme le confirme le rapport d'exercice diffusé ce 25 juin.

 

 

 

Les rumeurs circulaient depuis deux ans : aujourd'hui, « avec pour objectif d'optimiser la valeur actionnariale », le libraire obtient l'accord de son conseil d'administration pour scinder définitivement ses activités. Nook Media et Barnes & Noble seront deux entités distinctes, dont la séparation sera effective au premier trimestre 2015. 

 

Michael P. Heseby, l'actuel CEO et remplaçant de Lynch assure que les sociétés qui auront la responsabilité future de la division numérique Nook seront plus à même de l'exploiter correctement. « Nous nous attendons à ce que nos activités de détail et Nook Medias continueront d'avoir, sur le long terme, des relations commerciales fructueuses après leur séparation. »

 

Pour assurer la continuité Guggenheim Securities, LLC ont été pris comme conseillers financiers et Cravath, Swaine & Moore LLP comme conseillers juridiques. Pour l'heure, aucune assurance ne peut être donnée tant que tous les détails ne seront pas réglés, et plusieurs salves d'approbations sont encore nécessaires. Il faudra ensuite voir quels sont les facteurs économiques, boursiers et l'évolution du marché.

 

Pour ce qui est de ses résultats à proprement parler, B&N enregistre une consolidation du 4e trimestre avec 2,5 % de croissance en regard de l'année passée, soit 1,3 milliard $. Pour l'ensemble de l'exercice 2014, les revenus consolidés ont diminué de 6,7 %, à 6,4 milliards $. Des chiffres qui seraient malgré tout satisfaisants pour Huseby. 

 

Nook, de son côté, a enregistré 87 millions $ pour le T4, et 506 millions $ pour l'ensemble de l'exercice, soit une diminution de 22,3 % sur le trimestre et de 35,2 % pour l'année. 

 

Plus d'informations