Le parfum fragrance “Auteurs morts”, certains l'auront dans le nez

Orianne Vialo - 13.05.2016

Edition - Société - Dead Writers Sweet Tea Apothecary - parfum bibliothèque livres - parfum Dead Writers livres


Les parfums peu conventionnels remportent un succès parfois fou. L’on se souvient notamment des livres pour enfants parfumés à la baie, au chewing-gum, et même au pet dans l’ouvrage The Story of the Famous Farter (l’Histoire du célèbre pétomane) édité par la maison d’édition Autumn Publishing. Cependant, cette fois-ci, les senteurs ajoutées plairont davantage les amoureux de l’odeur du papier. En effet, le parfum Dead Writers, lancé par la société Sweet Tea Apothecary a la particularité de rappeler l’odeur des vieux livres.

 

 

Pour se parfumer de cette odeur si particulière et propre aux vieilles bibliothèques, il faut cependant compter 30 $ pour 9 ml ou 50 $ pour 15 ml. 

 

D’ailleurs, il est présenté comme tel sur leur site internet :

 

Les parfums Dead Writers évoquent incontestablement le sentiment de se trouver dans une vieille bibliothèque, entouré de copies jaunies des œuvres d’Hemingway, Shakespeare, Fitzgerald, Poe et d’autres. Adapté aux deux secs, Dead Writers vous donnera envie de vous préparer une bouilloire de thé noir, et de vous détendre avec votre livre préféré. 

Ce parfum contient d’ailleurs du thé noir, du vétiver, des clous de girofle, du musc, de la vanille, de l’héliotrope et du tabac. 

 

 

Il existe même une eau de Cologne inspirée par Hemingway. 

 

 

 

Cette toute dernière invention rappelle le concept créé par l’éditeur Gerhard Steidl et le parfumeur Geza Schoen, signé Karl Lagerfeld. Ensemble, l’éditeur et le parfumeur avaient conçu le parfum Paper Passion, aux fragrances d’un livre papier et de l’encre. Disponible à la vente en juillet 2012, le parfum se trouvait dans l’édition annuelle Handmade de Wallpapern au prix de 85 €.