Le Pari des Libraires : "d’inspirantes découvertes littéraires" à faire

Cécile Mazin - 29.06.2015

Edition - Librairies - Paris librairies - commerces culturels - soirée nocturne


Ce 2 juillet, plus de 80 librairies parisiennes ont choisi d’ouvrir leurs portes, pour des animations spécifiques. Le Pari des libraires est une initiative qui a été montée avec l’Association Paris librairies. Cette dernière réunit une centaine d’établissements et se revendique, avec 1,5 million de livres en catalogue, comme la plus grande librairie du monde. 

 

Le Pari de libraires

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Une première édition, à travers la capitale, donc, que la maire de Paris Anne Hidalgo salue comme un « beau moment » qui « permettra à chacun de faire d’inspirantes découvertes littéraires pour accompagner l’été naissant ». 

 

Enthousiaste, Anne Hidalgo verse dans un lyrisme de bon aloi : « Cet événement est l’occasion de rappeler le rôle indispensable des libraires, qui sont à la fois les gardiens d’un patrimoine inestimable et les messagers d’un art toujours aussi flamboyant. » 

 

Au programme de cette soirée, des exercices de médiations insolites, où les clients pourront devenir libraires un instant, ou bien des auteurs invités, qui se lanceront dans ce délicat travail. « En menant en outre une mission essentielle d’accueil, de conseil et de médiation, ils contribuent à animer une vie de quartier fondée sur la proximité et la confiance. »

 

Déterminée à soutenir cette profession, la Ville de Paris a mis à disposition des annonces publicitaires un peu partout dans la cité, ainsi qu’un site internet. En guise de thématique, c’est La Liberté qui a été choisie pour guider les rencontres et les manifestations de cette soirée. 

 

L’association, de son côté, invite « à entrer et rester dans nos librairies le temps d’un après-midi et d’une soirée. Clients, auteurs, personnalités, musiciens, élus seront réunis pour proposer une sélection de livres sur le thème de la liberté, des moments d’échanges et de fête ». 

 

Plus d’informations, à cette adresse.

 

Sans nul doute, une excellente occasion de faire entrer dans les librairies, et surtout, de renouer avec les commerces culturels. Mais l’événement sort un peu de nulle part, sans réellement disposer d’une communication en mesure d’attirer l’attention.