Le passager clandestin : "15.000 € pour continuer d'exister"

Nicolas Gary - 19.05.2014

Edition - Les maisons - Le passager clandestin - sciences humaines - difficultés financières


« Comme beaucoup d'éditeurs de sciences humaines, le passager clandestin traverse une période extrêmement difficile. Aujourd'hui, notre activité est menacée. Malgré tous nos efforts pour surmonter nos problèmes de trésorerie, afin d'honorer nos échéances les plus immédiates nous avons besoin de trouver 15 000 euros d'ici 15 jours », annoncent les éditions du passager clandestin. 

 


 

 

Après sept années de publications, la maison estime avoir imposé « un ton original et une voix singulière dans les débats de société contemporains, en éditant, au prix le plus juste, des ouvrages à la fois exigeants et abordables ». Aujourd'hui, Frédérique Giacomoni, l'une des trois éditrices de la maison, tire la sonnette d'alarme. « C'est un appel assez court que nous avons diffusé, parce que nous ne sommes pas les seuls à avoir ces problèmes », précise-t-elle, sollicitée par ActuaLitté.

 

Dans un email, elle apporte cependant plus de précisions : 

 

Après 7 ans d'existence, le passager clandestin a publié plus de 100 ouvrages qui ont su trouver leur public. Notre travail commence à être pleinement reconnu par les libraires et les journalistes ; il est unanimement salué par les lecteurs qui nous suivent (même s'ils ne sont toujours pas assez nombreux).

 

Le modèle économique du passager clandestin, quoique fragile, nous semble toujours pertinent (résultat net positif en 2013, même si c'est de peu : 1 000 euros !). Nous nous sommes toujours débrouillés pour avoir des charges extrêmement réduites et notamment de très petits salaires. Nous rencontrons principalement deux problèmes.

 

D'une part, le passager est sous-capitalisé ; notre volonté de faire les choses progressivement et en grandes parties par nos propres moyens se heurte aujourd'hui à des échéances fortes (imprimeur, obligations fiscales...)

 

Et conjoncturellement, les mises en place récentes, liées en grande partie aux difficultés que rencontrent les librairies indépendantes actuellement, provoquent une baisse très sensible de nos rentrées sur le 1er semestre.

 

Nous pensons que cette situation est provisoire, nous prenons toutes les décisions qui s'imposent en termes de production éditoriale et de stratégie commerciale pour passer ce cap difficile... mais nous avons effectivement besoin de trouver 15 000 euros d'ici la fin du mois si nous voulons continuer d'exister.

 

L'appel est à relayer, pour ceux qui croient en cette maison, et souhaitent soutenir le travail de l'édition indépendante. Et la maison d'ajouter :  

Si vous jugez que notre rôle est important et doit continuer, aidez-nous maintenant. Plus de 100 titres sont disponibles, dont 8 nouveautés parues en 2014 et 8 paniers thématiques. Toutes les contributions seront les bienvenues !

Enfin, vous pouvez envoyer un chèque de soutien à l'ordre du passager clandestin, à l'adresse suivante : le passager clandestin 1, rue de l'Eglise – 72240 Neuvy-en-Champagne.