Le paysage du livre audio en phase de dynamisation

Julien Helmlinger - 01.12.2014

Edition - International - Livres audio - Prêt numérique - Bibliothèques


Le segment du livre audio serait actuellement en phase de dynamisation, pour ce qui concerne les biens et services proposés, ainsi que les attentes grandissantes du public. Le prêt fait notamment partie des offres dont la popularité va croissant parmi les usagers des bibliothèques. Une tendance qui serait due à divers facteurs, tels que les progrès technologiques observés dans l'élaboration et la diffusion de contenus dématérialisés, mais aussi un certain changement dans les habitudes de lecture, le tout dans l'intérêt des éditeurs pour le marché des bibs.

 

 

Podczas Targów Książki

CC BY 2.0 par Piotr Drablk 

 

 

La popularité des livres numériques audio progresserait sur plusieurs fronts, d'après Stephanie Anderson, responsable des services de lecture au sein de la bibliothèque publique de Darien, dans le Connecticut. Elle relève non seulement que l'intérêt de la communauté de lecteurs est désormais élevé, mais aussi que cet attrait se développe sensiblement tous les mois.

 

Les parents âgés d'une trentaine ou d'une quarantaine d'années se laisseraient de plus en plus séduire, mais les seniors également. Nombre des usagers de la bibliothèque mettant à profit les audiobooks souffriraient de problèmes de vue, mais ceux-ci ne sont pas les seuls à écouter des livres numériques, et à être ravis de pouvoir les emprunter depuis leurs domiciles.

 

Dans cet établissement en particulier, une des raisons invoquées pour justifier ce succès touche à l'information du public. Une plateforme de téléchargement a été mise en place dans la bibliothèque, en veillant à simplifier son utilisation et en invitant les lecteurs à faire un essai et poser leurs questions éventuelles. La communauté se serait largement prêtée à l'expérimentation.

 

D'autres raisons de ce développement sont dues aux maisons d'édition qui se penchent sur le créneau. Elles étoffent le nombre de titres accessibles, veillent parfois à les rendre téléchargeables en toute simplicité et à les commercialiser à des prix raisonnables, quand les vendeurs se diversifient. Autant d'atouts qui peuvent séduire les bibliothèques potentiellement partenaires.

 

Pour Stephanie Anderson, le fournisseur de livres audio idéal proposerait d'une part des tarifs avantageux, permettrait la gestion en back-end et offrirait une compatibilité de ses contenus avec l'ILS (Integrated Library System) des bibliothèques. Avec la technologie numérique, les services de prêt peuvent espérer réduire leurs coûts tout en offrant de meilleurs services aux clients. 

 

Au rang des freins à l'adoption des audiobooks par les bibliothèques, la professionnelle pointe notamment un certain retard en termes de catalogue accessible, les dates de parutions parfois plus aléatoires, ou encore un risque d'incompatibilité dû à la diversité des fournisseurs. Quoi qu'il en soit, la demande aurait plus que doublé par rapport à l'année précédente, à Darien.

 

De nouveaux entrants sur le marché

 

Du côté des fournisseurs de contenus et solutions numériques, la donne serait en train de changer, et l'on pourrait rattraper un certain retard. Chez Penguin Random House, par exemple, les ventes d'audiobooks à destination des bibs auraient progressé de 30 % cette année par rapport à 2013. L'offre numérique s'étoffe chez l'éditeur, et il assure ne pas être le seul. D'autres grandes maisons s'investissent et de nouveaux entrants plus spécialisés font leur apparition.

 

Les actions démocratisant le prêt de livres audio numériques se multiplient. Par exemple, l'application de lecture via navigateur, smartphone ou tablette OverDrive Read a été lancée, intégrant des fonctionnalités pour lire le contenu audio. Par ailleurs la 3M Cloud Library est désormais partenaire de Findaway World, qui dope son catalogue de quelque 40.000 titres audio.

 

L'on pourrait encore citer l'application de Baker & Taylor Axis 360, qui expérimente l'audio depuis sa dernière mise à jour. Sur le terrain des fournisseurs de contenus en streaming, Hoopla, avec des milliers de titres audio, a l'avantage de ne facturer les bibliothèques que lorsqu'un titre de son catalogue est emprunté par un usager. Boopsie se propose enfin d'agréger des bibs autour de son application de lecture, leur offrant des outils pour analyser les usages des lecteurs...

 

(via Publishers Weekly)