Le PDG de Fnac n'envisage plus d'aller à France Télévisions

Cécile Mazin - 11.09.2014

Edition - Société - Alexandre Bompard - Fnac PDG - France Télévisions


Il faudra un successeur à Rémy Pflimlin, l'actuel PDG de France Télévisions, nommé par Nicolas Sarkozy en 2010. Or, selon la nouvelle procédure de nomination, il reviendra au CSA d'effectuer le choix du prochain patron, qui devrait être nommé entre avril et mai 2015. L'exécutif devait donc se dégager pleinement de cette décision. Devait.

 

 

Alexandre Bompard - Prix du Roman Fnac 2014

Alexandre Bompard - ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

Selon une source évoquée par l'Express, le président prendrait conseil auprès des gens en mesure de lui en donner. Et nos confrères d'assurer que François Hollande, s'il a déjà une idée, même vague, de qui pourrait prendre cette position, sait avant tout qui il ne veut pas voir. En effet, toute personne qui aurait été proche, même peu proche, de Nicolas Sarkozy en son temps est d'ores et déjà exclue.

 

De quoi faire sourire, puisque le candidat Hollande assurait, durant sa campagne : « Moi président de la République, je n'aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes. » Si la loi sur l'indépendance de l'audiovisuel public a bien fait les choses, l'intervention présidentielle dans le choix du futur PDG prête à sourire. Depuis l'adoption au Parlement en octobre 2013, les temps ont changé...

 

Or, hasard des déclarations et du calendrier, le PDG de FNAC, Alexandre Bompard, qui avait manqué de peu le poste – avant que PflImlin ne lui soit préféré, in extremis – a reconnu auprès du Figaro... qu'il ne briguait plus la charge. « Les choses sont claires : je ne suis pas candidat à la présidence de France Télévisions et ne le serai pas plus demain. »

 

C'est qu'en quittant Europe 1 dont il présidait la destinée, ce dernier avait finalement trouvé porte close pour France Télévisions, dès lors que l'information portant sur sa possible nomination avait été rendue publique. 

 

Pour beaucoup, Bompard avait été nommé pour une période de 2010-2015 et le fameux plan quinquennal de FNAC, et la conjonction des astres cumulée à celle du calendrier pouvait le remettre en lice pour la place à France Télévisions.