Le petit-fils d'Hemigway réédite les mémoires de papy

Clément Solym - 01.07.2009

Edition - Les maisons - Ernest - Hemingway - mémoires


Sean, le petit fils d'Ernest Hemingway a édité une nouvelle version des mémoires de son grand-père, Paris est une fête A Moveable Feast »). La première édition de l'ouvrage posthume fut publiée en 1964, trois ans après la mort de l'écrivain, par sa quatrième femme, Mary. Ce document retrace le passage d'Hemingway à Paris dans les années 1920, alors qu'il commençait à s'essayer à l'écriture pour gagner sa vie.

En rééditant les mémoires d'Ernest Hemingway, Sean a voulu donner « une bien meilleure impression de ce qu'il cherchait à accomplir ».

Il y a inclus des croquis inédits de son grand-père à Paris, dont certains portraits de sa première femme, Hadley et de son fils, Jack. On y trouve également Francis Scott Fitzgerald croqué librement par l'auteur du Veil Homme et la mer. Sean Hemingway a ajouté à la nouvelle édition des manuscrits inachevés, précisant que « la plupart des projets de première main sont très propres, c'est un remarquable témoignage de son écriture ».

L'ouvrage est préfacé par le seul fil d'Hemingway encore vivant, Patrick, qui considère que son père « fait partie de ce groupe d'écrivains qui ne mourront jamais ».

Intitulée A Moveable Feast: The Restored Edition, la réédition va être publiée par Scribner aux États unis le mois prochain. Pour la France, il faudra encore attendre, comme toujours.

Il y a moins d'une semaine, Hemingway faisait l'actualité aux côtés de Stephen King, Laura Lippman ou David Sedaris, en subissant la colère de parents d'élèves de la Campbell High School, réclamant une censure de ces oeuvres comportant du sexe, de la drogue, des meurtres et de l'homosexualité. Le petit-fils Hemingway a encore du boulot pour donner « une bien meilleure impression de ce qu'il cherchait à accomplir ».