Le petit-fils du chef des Jeunesses hitlériennes exhume le passé

Clément Solym - 08.09.2011

Edition - Les maisons - Schirarch - jeunesses - nazi


L’écrivain Allemand Ferdinand von Schirarch se plonge dans l'histoire pour évoquer le sujet délicat du nazisme dans un nouveau roman. The Collini case revient sur l’histoire de son grand-père, Baldur von Schirach qui fut le chef des Jeunesses hitlériennes durant la Seconde Guerre mondiale.

 
Ferdinand von Schirarch est un auteur à succès : ses deux premiers recueils de nouvelles se sont vendus à plus d’un million d’exemplaire dans les pays germanophones et furent traduits dans plus de 32 langues pour figurer aujourd’hui parmi les best-sellers en Allemagne, rapporte le Guardian.

Avocat de profession, il a décidé de devenir écrivain à temps plein voilà deux ans. Si la plupart de ses nouvelles policières sont inspirées de sa profession première, Von Schirarch n’a jamais pu éviter les nombreuses questions sur les liens qui pourraient exister entre ses écrits et le passé nazi de son grand-père, qui fût condamné à 20 ans de prison pour crime conte l’humanité à la suite du procès de Nuremberg.

Le nouveau livre de l’écrivain de 47 ans, The Collini Case, est le premier à aborder l’histoire de son aïeul. « Quand on grandit avec un nom comme le mien, arrivé à l’âge de 15 ou 16 ans au plus tard, il faut se demander des questions essentielles et y trouver des réponses tout aussi essentielle avec lesquelles on peut vivre. C’est de ma responsabilité » a-t-il expliqué à Focus Magazine.

The Collini case est un polar qui raconte l’histoire de Caspar Leinen, un jeune avocat qui doit défendre un meurtrier Italien appelé Fabrizio Collini. Collini avoue avoir très violemment assassiné un industriel allemand. L’intrigue du livre tourne autour des raisons qui l’ont poussé à commettre ce crime sauvage.


Crédit photo : Andreas Pein