Le Petit Prince libéré du droit d'auteur en 2015, sans ses personnages

Antoine Oury - 27.03.2014

Edition - International - Le Petit Prince - domaine public - propriété intellectuelle


2015 marquera l'entrée du Petit Prince dans le domaine public. L'oeuvre d'Antoine de Saint-Exupéry, publiée en 1943 à New York et vendue à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde pourra alors être publiée par tout éditeur le souhaitant, ou rendue disponible gratuitement au format numérique. Toutefois, le gestionnaire des droits de Saint-Exupéry l'a précisé lors de la Foire de Bologne : chaque personnage du conte restera sous droit.

 


yorii PA

Accès réservé (Ramona Forcella, CC BY 2.0)

 

 

Olivier d'Agay, directeur de la succession Saint-Exupéry, a tenu à souligner ce point important, alors que l'entrée de l'oeuvre dans le domaine public est désormais imminente. Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, l'oeuvre Le Petit Prince entrera bien dans le réservoir de biens communs que constitue le domaine public, et l'ouvrage dans son intégrité pourra être publié par d'autres maisons que Gallimard, pour la France.

 

Toutefois, les usages des différents personnages resteront strictement réservés aux détenteurs des droits : produits dérivés et autres adaptations seront donc strictement interdits, ou en tout cas soumis à l'accord des ayants droit.

 

Les usages des illustrations isolées ou du titre seront ainsi proscrits, tandis que tous les personnages du roman, du Prince à la rose, ont été protégés individuellement comme des marques déposées. Pour le moment, a précisé Olivier d'Agay lors de la Licensing Trade Fair de Bologne, 65 % des revenus du domaine Saint-Exupéry proviennent des ventes d'ouvrages, imprimés ou numériques, ainsi que des articles de papeterie.

 

Les revenus tirés de l'oeuvre de Saint-Exupéry sont répartis entre José Martinez-Fructuoso, secrétaire de la veuve de Saint-Exupéry, et la famille Giraud d'Agay, les petits-neveux de Saint-Exupéry, descendant de sa sœur cadette, comme l'a confirmé une récente décision judiciaire.

 

(via Quill and Quire)